Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nantes : les bonnes sœurs ont besoin de neuf millions d'euros

lundi 25 juillet 2016 à 6:10 Par Hajera Mohammad, France Bleu Loire Océan

Les Petites Sœurs des Pauvres ont décidé de faire la quête pour financer la reconstruction de leur "maison" à Nantes qui accueille des personnes âgées en difficulté. Si les travaux ont déjà démarré, il manque encore neuf millions d'euros

Les Petites Sœurs des Pauvres font la quête à La Baule pour financer un projet d'hébergement
Les Petites Sœurs des Pauvres font la quête à La Baule pour financer un projet d'hébergement © Radio France - Hajera Mohammad

Nantes, France

Sœur Marie-Bénédicte et Sœur Rosario ont l'habitude de faire la quête toute l'année pour financer le bon fonctionnement de leur maison d'accueil de personnes âgées mais cette fois-ci il s'agit également de financer la reconstruction totale des lieux. "Les travaux ont déjà commencé, la nouvelle maison sera livrée fin 2017" explique Sœur Marie-Bénédicte. Elle permet actuellement d'accueillir 77 résidents. Reste à trouver l'argent pour rembourser l'emprunt auprès de la banque. Les travaux coûtent 10 millions d'euros et seulement un million a été trouvé pour le moment grâce à la vente d'une partie du terrain. "Il faut trouver neuf millions encore mais on y croit. Les petits ruisseaux font les grandes rivières" assure la religieuse.

Des travaux à 10 millions d'euros mais seulement un million trouvé

Pendant tout l'été, les huit sœurs de l’association à Nantes partent faire la quête dans tout le département notamment à La Baule. Un porte-à porte auprès des commerçants et chez les particuliers, vêtues de leur voile et de leur longue robe blanche, leur tenue d'été. Eric est un peu surpris de les voir arriver dans sa galerie d'art mais n'hésite pas à leur donner 10 euros. Laurence, vendeuse de prêt-à-porter, leur tend également un billet de 10 euros et pour elle c'est naturel _"elles amènent un peu de paix chez nous, ça fai_t du bien aussi" avoue-t-elle. Plus loin, Solange et Alain, galeristes et fervents pratiquants sont ravis de donner. "On travaille tous les jours, on ne peut pas aller à la messe donc c'est  bien qu'elles viennent jusqu'à nous, on peut participer aussi et faire des dons" explique le mari.

En revanche, l'appel aux dons s'avère plus compliqué chez les particuliers. Le matin à La Baule, peu de personnes sont présentes à la maison, les autres sont occupées. "Pour certains c'est aussi difficile avec la crise économique, elles ne peuvent pas donner aussi facilement" explique Sœur Marie-Bénédicte. Mais la religieuse compte bien revenir La Baule pour repartir en quête. Les Petites Sœurs des Pauvres ont même envoyé un courrier dans les boîtes aux lettres des Nantais pour les sensibiliser.

Vous pouvez envoyer vos dons aux Petites Soeurs des Pauvres : 12, rue Russeil 44000 Nantes ou les contacter au 02.40.20.00.50 ou par email : quete.nantes.psdp@orange.fr