Infos

A Nantes, Manuel Valls promet un milliard d'euros supplémentaire pour le logement social

Par Typhaine Morin, France Bleu Loire Océan et France Bleu mardi 27 septembre 2016 à 17:16 Mis à jour le mardi 27 septembre 2016 à 17:36

Manuel Valls participait au congrès de l'Union sociale pour l'Habitat
Manuel Valls participait au congrès de l'Union sociale pour l'Habitat © Maxppp -

Manuel Valls participait ce mardi au congrès de l'Union sociale pour l'habitat, qui se tient au parc des expositions de la Beaujoire, à Nantes. Des militants de la Confédération nationale du logement ont interrompu son discours. Le Premier ministre a promis plus d'argent pour le logement social.

Les opposants à la loi Travail, qui appelaient à manifester à l'occasion de la venue à Nantes du Premier ministre Manuel Valls, ont été tenus à l'écart du parc des expositions de la Beaujoire. C'est là que se déroulait le congrès de l'Union sociale pour l'habitat auquel participe 12.000 professionnels du logement social et des HLM, soit 732 bailleurs sociaux. Les abords du congrès ont été placés sous haute surveillance policière.

C'est lors de son discours que Manuel Valls a été hué par des militants de la Confédération nationale du logement, aux cris de "locataires en colère".

"Casser les logiques de ségrégation"

Manuel valls a annoncé que le gouvernement, avec la Caisse des dépôts, allaient débloquer un milliard d'euros supplémentaires avant la fin de l'année pour la construction de logements sociaux. "Devant la demande très forte, qui traduit la dynamique du monde HLM, nous avons décidé avec le président de la République de porter cette enveloppe à 3 milliards d'euros, soit un milliard de plus que prévu", a indiqué le Premier ministre.

Le Premier ministre a affirmé la volonté du gouvernement de "casser les logiques de ségrégation", tous les quartiers "doivent accueillir de l'habitat social". Pour accompagner les collectivités dans la construction et la mise en place de ces logements sociaux, "l'Etat répondra présent, avec une nouvelle hausse de la dotation de la solidarité solidarité urbaine et de la dotation politique de la Ville", "dès 2017", mais sans en préciser le montant.

Partager sur :