Société

Nantes : un grand jardin va remplacer la gare routière entre la place du Commerce et l'île Feydeau

Par Martial Cure, France Bleu Loire Océan jeudi 5 octobre 2017 à 19:09

L'allée Duguay-Trouin depuis son angle avec la place de la Petite Hollande
L'allée Duguay-Trouin depuis son angle avec la place de la Petite Hollande - © J. Osty Atelier & associés

En 2022, l'espace situé entre l'île Feydeau et la place du Commerce à Nantes aura totalement changé de physionomie. Les allées actuellement réservées aux bus disparaîtront pour laisser la place à une promenade bordée d'arbres, de fontaines et de parterres de fleurs.

"Les Nantais ne veulent plus d'une ville minérale, ils veulent une ville verte ! Pas une ville grise !" la maire de Nantes Johanna Rolland souhaite faire de ce lieu où transitent aujourd'hui les bus, le maillon central d'une promenade qui reliera la future nouvelle gare SNCF à la Loire d'est en ouest. Seul le tramway continuera d'y circuler. Sur ces 27.000 m², il y aura des arbres, des fontaines, des parterres fleuris et des bancs. L'idée est de rendre l'endroit plus lumineux qu'aujourd'hui, de le rendre plus attractif et plus sur aussi.

Les fontaines en espalier depuis la place du Commerce et l'allée de la Bourse - Aucun(e)
Les fontaines en espalier depuis la place du Commerce et l'allée de la Bourse - © J. Osty Atelier & associés

L'aspect patrimonial n'a pas été oublié dans le projet. Les façades des immeubles de l'île Feydeau dont certaines sont aujourd'hui classées, vont être mises en valeur : "Aujourd'hui cette partie de l'île Feydeau est isolée par des rideaux d'arbres. Le projet vise à la réintégrer dans le tissu urbain historique, grâce à ce jardin qui fait le lien avec le centre-ville" explique Jacqueline Osty, la paysagiste qui a travaillé sur ce projet.

L'allée Duguay-Trouin et ses commerces depuis le cours Olivier de Clisson - Aucun(e)
L'allée Duguay-Trouin et ses commerces depuis le cours Olivier de Clisson - © J. Osty Atelier & associés

Le chantier devrait débuter au deuxième semestre 2018, avec les travaux des réseaux souterrains, pour s'achever fin 2021 si le calendrier est respecté. Le coût de l'aménagement est estimé à 30 millions d'euros