Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

National (J5) - Stade Lavallois : Gagner bien sûr, mais avec la manière contre Concarneau !

vendredi 31 août 2018 à 17:01 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

Le Stade Lavallois reçoit samedi (15h) l'US Concarneau au Stade Francis Le Basser pour la cinquième journée de National. Les Mayennais restent sur deux victoires arrachées dans les dernières secondes sur penalty et cherchent désormais à être plus maîtres de leur jeu.

Pascal Braud l'entraîneur adjoint du Stade Lavallois face à Drancy la semaine dernière
Pascal Braud l'entraîneur adjoint du Stade Lavallois face à Drancy la semaine dernière © Maxppp - Aude Alcover

Laval, France

D'un point de vue comptable, cela va bien pour le Stade Lavallois en ce début de saison. Avec sept points pris en quatre matchs, le club est dans les temps de passage d'un candidat à la montée en Ligue 2. Mais dans le jeu, la copie est à revoir. Après avoir battu Bourg-en-Bresse (3e journée) dans les dernières secondes grâce à un penalty d'Alexy Bosetti, Laval a récidivé vendredi dernier à Drancy avec un penalty transformé par Gaël Danic. La rencontre contre l'US Concarneau samedi (15h) au Stade Francis Le Basser est l'occasion d'envoyer un peu de jeu sur le pré. 

Panne de réveil

Le Stade Lavallois a pris la fâcheuse habitude cette saison de démarrer ses matchs réellement après la mi-temps. "Si on regarde les quatre premiers matchs qu'on a fait, on a à chaque fois ou presque joué une mi-temps ou une demi-heure. On doit tous faire plus, beaucoup plus" estime le capitaine Bira Dembélé. Constat implacable pour le moment : Laval n'a toujours pas inscrit de but dans le jeu. "Gagner deux matchs sur penalty c'est bien mais on ne pourra pas monter en Ligue 2 de cette façon-là. Et si on arrive c'est un miracle" sourit le défenseur mayennais. 

"On ne pourra pas monter en Ligue 2 de cette façon-là. Et si on arrive c'est un miracle" Bira Dembélé

Pour s'éviter l'ennui suscité par les premières périodes de ses joueurs, l'entraîneur adjoint, Pascal Braud, espère voir dès samedi son équipe avoir plus de maîtrise de la première minute jusqu'à la dernière, même si dans un match il y a aussi des aléas. "On met des choses en place la semaine à l'entraînement, mais ce qui compte aussi c'est le ressenti des joueurs sur le terrain, l'approche du match, le premier ballon touché. Dans chaque sport collectif on ne sait pas comment réagissent les joueurs dans telle ou telle situation" analyse le technicien. 

Gagner avec la manière ►► Reportage France Bleu Mayenne

Pour être d'attaque dès le début du match, les joueurs se sont encore beaucoup parlés cette semaine. Ils peuvent compter sur l'expérience du milieu de terrain Gaël Danic. "Pour l'instant on a pas trouvé la solution, je pense qu'il faut la chercher individuellement. Se demander si l'on fait le nécessaire dans la préparation, à l'échauffement avant la rencontre ? Si demain on arrive à mettre tous les ingrédients dès la première minute et de gagner des matchs en ne devant rien à personne, je pense que là nous ferons peur" déclare l'ancien lorientais. Et pourquoi pas faire peur samedi à une équipe de Concarneau invaincue en National pour le moment ?

Si demain on arrive à mettre tous les ingrédients dès la première minute et de gagner des matchs en ne devant rien à personne, je pense que là nous ferons peur"

Pourquoi Danic n'a t-il pas fêté son but à Drancy ? Réponse de l'intéressé

Duel au sommet ou simple rencontre de début de saison ? 

Contrairement au Stade Lavallois, l'US Concarneau n'a pas encore connue la défaite après quatre journées de National. Les Bretons possèdent le même nombre de points que le leader Lyon-Duchère (8). Mais les Mayennais ne sont pas loin derrière, en embuscade même avec sept points. Avec la réception des Lyonnais également dans une semaine, autant dire que le Stade Lavallois à l'occasion de se positionner sur le podium et surtout de continuer sa belle série. En revanche, Gaël Danic ne veut pas entendre parler de match au sommet ou de choc de cette journée de championnat. "On a joué que quatre matchs. Ce n’est pas le prochain qui va dicter notre fin de saison. Les trois points d'un match de début de saison sont les mêmes que les trois points d'un match de fin de saison, ce n'est pas sur ce match là que tout va se jouer. Être champion d'automne ce n’est pas ça qui compte. Recevoir deux fois de suite est une bonne chose, compte tenue de l'aura que l'on a et comme les équipes jouent recroquevillées lorsqu'elles nous reçoivent ..."

"Concarneau va venir avec des intentions" d'après Pascal Braud l'entraîneur adjoint du Stade Lavallois

Le groupe du Stade Lavallois : 

Bouet, Mensah - Lambèse, Dembele, Perrot, Ba, Milosevic, Scaramozzino - Makhedjouf, Vincent, Cissé, Etinof, Danic - Verdier, Bosetti, Ndilu.

Blessés : Bakir, Bouadla.

Suspendu : Obbadi

En réserve : Anet, Couvry, Rincon, Mabussi, Mbuyi

À LIRE ÉGALEMENT ►► Football: Mounir Obbadi suspendu quatre matches par la FFF