Infos

Neknomination : quand boire avec excès devient "tendance"

Par Martin Cotta, France Bleu Roussillon lundi 24 février 2014 à 7:00

La Vodka fait partie des premiers alcools déjà testés des adolescents

Venue d'Australie, la Neknomination a de plus en plus la cote chez les 14-25 ans. Le phénomène inquiète les médecins et les parents. Comme à Perpignan.

Le principe de la "Neknomination" est simple. Vous buvez un verre cul sec d'alcool (en anglais "nek") devant une caméra. Vous publiez ensuite la photo sur les réseaux sociaux en nommant 3 amis qui auront 24h pour faire la même chose. Chez les 14-25 ans, la pratique plaît . Et trouve de plus en plus d'adeptes. Les profils Facebook sont aujourd'hui très souvent garnis de ce genre de vidéo. Julien a 16 ans : "j'étais chez moi avec un pote après l'entraînement. On m'a lancé le défi via facebook et je l'ai relevé en buvant un verre rempli de trois alcools différents. Get 27, pastis et Baccardi... "

Le plus important est de constater que les adolescents boivent du coup de plus en plus tôt de l'alcool. Et souvent fort. "Mais on fait ça pour s'amuser ! " se défend Julie, élève de terminale. La lycéenne a elle aussi testé la Neknomination, et la vidéo la montrant en train de boire un verre de vodka a eu du succès sur Facebook. Car le but de ce que certains jeunes appellent "jeu", est de devenir de plus en plus populaire. De montrer aux copains qu'on peut être le plus fort.

Des parents désemparés ?

Face au phénomène les parents sont presque impuissants. Une mère de famille, d'Arles-sur-Tech n'a quand même pas voulu en rester là. Caroline Tati mère d'un fils de 14  ans et belle-mère d'un ado de 17 ans, vient de créer une page Facebook "Neknomination STOP" pour avertir et infomer des risques de la pratique. "Quand votre enfant vous dit : mais maman tout le monde le fait, on peut pas briser la chaîne, on ne sait pas quoi répondre " explique Caroline Tati.

"On ne sait pas quoi dire"

"Get 27, pastis, Baccardi... cul sec"

Partager sur :