Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Neuf femmes battues participent à un atelier de self-defense au commissariat de Thionville

lundi 26 novembre 2018 à 19:50 Par Arthur Blanc, France Bleu Lorraine Nord

C'était une première ce lundi au commissariat de Thionville. Au lendemain de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, l'association "Lestive" qui accompagne les victimes de violences conjugales, a amené neuf femmes volontaires à se présenter à un atelier de self-defense.

Elles étaient neuf à apprendre plusieurs techniques de défense dans la salle de sport du commissariat de Thionville.
Elles étaient neuf à apprendre plusieurs techniques de défense dans la salle de sport du commissariat de Thionville. © Radio France - Arthur Blanc

Thionville, France

Un accompagnement pour celles qui cherchent à se reconstruire. A Thionville, deux moniteurs de la police ont pendant deux heures proposé un cours de self-defense. Une première au commissariat mais qui devrait en appeler d'autres à l'avenir...

Aller de l'avant

Parmi celles qui ont fait le déplacement, on trouve Angélique. Elle a été frappée par ses deux maris, l'un il y a 20 ans, et l'autre plus récemment. "C'est une bonne manière pour se reconstruire. Il y a une bonne ambiance, on s'entend toutes très bien." Une autre participante a un peu plus de mal à se tourner vers l'avenir. "Je suis mitigée. Il y a d'une part ce sentiment d'emprise par rapport à ce qu'il s'est passé. Et d'un autre côté, ça apporte le fait de savoir ce que l'on ne veut plus."

Rapprocher victimes et forces de l'ordre

Cet atelier était une première, mais le commissaire central de Thionville Nicolas Hoarau aimerait en faire d'autres à l'avenir. "On vise à favoriser l'accompagnement du traumatisme, travailler la confiance en soi pour ces victimes d'agressions." Une formule qui a l'air de plaire aux premières concernées. Certaines ont apprécié pouvoir échanger avec des policiers en-dehors de situations de crise.