Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nevoy manifeste contre un rassemblement de gens du voyage

-
Par , France Bleu Orléans

Ce samedi 10 août, les habitants de Nevoy et des communes alentours ont manifesté contre la tenue d'un rassemblement évangélique de gens du voyage.

Habitants du Giennois et élus locaux se sont réunis sur le rond-point de Nevoy
Habitants du Giennois et élus locaux se sont réunis sur le rond-point de Nevoy © Radio France - Mathilde Bouquerel

Nevoy, France

Ce samedi matin 10 août, ils sont une quarantaine sur le rond-point de Nevoy près de Gien. Elus locaux et habitants du Giennois se relayent pour parler au micro devant le groupe de manifestants. Sur une grande pancarte noire on peut lire : "18 août, rassemblement. L'Etat n'a pas de parole." 

Le rassemblement auquel ils font allusion est organisé par Vie et Lumière, la Mission Evangélique des Tziganes de France et se tient chaque année à Nevoy.  Mais cette année, à la demande des élus locaux, l'Etat s'était engagé à fournir un autre terrain pour le rassemblement afin que l'organisation ne pèse pas sur les petites communes de Nevoy et Gien.  Pourtant aucun terrain adapté n'a été proposé. Le rassemblement doit donc être organisé en catastrophe à Nevoy, où Vie et Lumière possède un terrain.

6000 à 7000 caravanes sont attendues pour ce rassemblement - Radio France
6000 à 7000 caravanes sont attendues pour ce rassemblement © Radio France - François Cortade

Colère et impression d'avoir été trahis

Michel Beeuwsaert est le maire de Nevoy. Il confie sa colère face à la situation : "Nous avons été floués par l'Etat. Au mois de mai, nous étions rentrés confiants d'une réunion avec le Préfet qui nous avait assuré qu'il n'y aurait pas de rassemblement à Nevoy. Cette parole n'a pas été respectée." Les élus locaux craignent notamment des coupures d'eau ou d'électricité ainsi que des difficultés de circulation.

Le père Joseph Charpentier, l'un des responsables de Vie et Lumière partage les sentiments du maire de Nevoy. "Nous avions demandé un terrain à l'Etat pour notre rassemblement du mois d'août. Il nous a dit qu'il chercherait un terrain et n'a clairement _pas tenu sa promesse_." Pour lui, la manifestation du matin n'exprime pas une hostilité contre les gens du voyage mais bien contre l'Etat