Société

Sans déménager, des habitants changent d'adresse à Nice

Par Maxime Bacquié, France Bleu Azur lundi 17 juillet 2017 à 3:35

La rue Joséphine Baker dans le quartier des Moulins
La rue Joséphine Baker dans le quartier des Moulins © Radio France - Maxime Bacquié

Dans le cadre des gros travaux de réhabilitation du quartier des Moulins, lancés en 2009 par la métropole Nice-Côte d'Azur, plusieurs rues ont changé de nom le 1er juillet dernier. Plus de 1.500 habitants sont concernés et certains se disent déboussolés.

Ces derniers jours, ils ont tous reçu le même courrier. Les 1.690 habitants du quartier des Moulins, à Nice, concernés par ces changements d'adresse, ont reçu un formulaire à remplir et à retourner à toutes les administrations. Ils ont six mois pour effectuer les démarches afin d'être en conformité.

Beaucoup se disent très surpris et se demandent bien pourquoi, sans déménager, ils ont changé d'adresse en l'espace d'une nuit.

Le nouveau plan du quartier des Moulins, avec le nom des rues rebaptisées - Aucun(e)
Le nouveau plan du quartier des Moulins, avec le nom des rues rebaptisées

Le 1er juillet dernier, plusieurs rues ont été rebaptisées dans ce quartier. C'est le cas notamment de la rue Mahonias, rebaptisée avenue de la Méditerranée. "Je ne comprend pas pourquoi," commente Ivan, qui habitait dans cette rue des Mahonias. "J'ai 87 ans, je vis là depuis 25 ans et du jour au lendemain, je change d'adresse sans explication. Ça me cause des soucis. Je suis obligé d'expliquer à ma famille que je change d'adresse alors que je suis toujours au même endroit. Et puis je suis obligé de faire des courriers, de payer des timbres pour informer les organismes comme la CAF ou la Sécu. À mon âge, je m'en serai bien passé."

"Arrêter de stigmatiser ceux qui habitent la rue des Mahonias"

Ces changements étaient obligatoire selon la métropole niçoise, qui mène ces travaux de réhabilitation du quartier. "On a récupéré 76.000 mètres carrés d'espaces publics, qui étaient géré avant par Côte d'Azur Habitat et qu'il a donc fallu renommer," explique Laurence Delsol, responsable de la maison de projet installée dans le quartier depuis le début des travaux. "On a aussi créé des rues comme la rue Mère-Teresa, qui était une impasse privée et qu'on a ouvert sur le boulevard Paul-Montel."

215 millions d'euros de travaux pour rénover ce quartier des Moulins

Concernant le changement de nom de la rue des Mahonias, Laurence Delsol avance une autre explication. "Renommer la rue des Mahonias, c'est aussi arrêter de stigmatiser ceux qui y habitent. Avant, ils disaient qu'ils habitaient telle tour, dans tel HLM. Là on ne parle plus de cité ou de HLM." C'est aussi l'objectif de ces gros travaux de réhabilitation, entamé en 2009, et qui vont coûter 215 millions d'euros : offrir un nouveau visage à ce quartier classé en zone prioritaire.