Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nicole Belloubet, la garde des Sceaux, en visite au centre pénitentiaire du Havre

jeudi 29 novembre 2018 à 19:16 Par Olivia Chandioux, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Nicole Belloubet était en visite au centre pénitentiaire du Havre ce jeudi. Elle a notamment rencontré des membres du personnel soignant, et enseignant.

La ministre de la justice a visité le centre pénitentiaire du Havre pendant une heure et demi.
La ministre de la justice a visité le centre pénitentiaire du Havre pendant une heure et demi. © Radio France - Olivia Chandioux

Saint-Aubin-Routot, France

Nicole Belloubet en visite au Havre jeudi. La garde des Sceaux a visité le centre pénitentiaire de Saint-Aubin-Routot. Une prison,ouverte en 2010, qui accueille en ce moment 641 détenus dont sept mineurs. Elle a notamment rencontré les personnels travaillant dans l'unité de soins psychiatriques, ainsi que du personnel enseignant (300 détenus suivent un cursus scolaire chaque année).

Une prime de 8.000 euros par surveillant pour six ans passés dans un même établissement

En janvier dernier, les surveillants pénitentiaires avaient crié leur colère : manque d'effectifs et de moyens. Plus d'une centaine d'établissements s'étaient retrouvés bloqués par du personnel. 

La ministre a annoncé jeudi une prime qui sera mise en place pour inciter les gardiens à rester dans leurs établissements : "Nous avons conscience de la difficulté à stabiliser les personnels au sein d'un même établissement. C'est pour ça que nous allons mettre en place dès l'année prochaine dans un certain nombre d'établissements, et celui du Havre en fait partie, une prime de 8.000 euros de fidélisation pour les personnels."

Nicole Belloubet (à gauche) ici dans une des salles de classe du quartier des mineurs du centre pénitentiaire du Havre. - Radio France
Nicole Belloubet (à gauche) ici dans une des salles de classe du quartier des mineurs du centre pénitentiaire du Havre. © Radio France - Olivia Chandioux

Bientôt une nouvelle structure pénitentiaire dans l'agglomération du Havre ?

La ministre a annoncé la création prochaine en Seine-Maritime d'un établissement de préparation à la sortie. Il pourrait être construit prochainement dans l'agglomération havraise.

"Cette structure d'accompagnement vers la sortie est nécessaire dans le département", estime Nicole Belloubet, "elle devrait pouvoir permettre d'accueillir entre 90 et 120 détenus, soit qui effectuent de courtes peines, soit qui sont proches de la fin de leur peine, et de leur donner accès à un retour vers l'emploi entre autre, ainsi qu'à une multitude de services publics. Je trouve qu'il y aurait une grande pertinence à ce que cette structure soit installée près du Havre, mais c'est une question que j'étudierai avec le maire." 

Cet établissement d'accompagnement à la sortie devrait être livré en 2022 d'après la garde des sceaux.