Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tour de France 2021

Nîmes accueille le Tour de France pour la sixième fois en vingt ans

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Jamais deux sans trois. Le Tour de France revient à nouveau en 2021 dans le Gard pour la troisième fois en trois ans. L'arrivée de la 12e étape sera en effet jugée à Nîmes le 8 juillet. Le départ aura lieu le lendemain, direction Carcassonne.

De gauche à droite, Laurent Boissier, adjoint aux sports, Christian Prudhomme, directeur du TDF, Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes et Julien Plantier, premier adjoint
De gauche à droite, Laurent Boissier, adjoint aux sports, Christian Prudhomme, directeur du TDF, Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes et Julien Plantier, premier adjoint © Radio France - Sylvie Duchesne

Entre le Tour de France et le Gard, c'est une véritable histoire d'amour. Deux ans après son passage à Nîmes et un an après son passage sur le Mont Aigoual, les coureurs de la plus grande épreuve cycliste du monde sont de retour. Nîmes sera en effet ville d'arrivée de la 12e étape le 8 juillet 2021 et ville départ de la 13e, le lendemain. "Nîmes, c'est une ville de l'histoire du Tour de France confie Christian Prudhomme, le directeur, puisque dès 1905, dès la 3e édition du Tour, Nîmes était sur le parcours. Il y a eu une accélération ces dernières années. Nîmes est devenue une capitale des sprinters, les plus grands gagnent à Nîmes.

"Une étape pour les sprinters" Christian Prudhomme

"Les arènes, la Maison Carrée, la Tour Magne vues d'en haut, ça magnifie le Tour." 

Comme en 2019, l'arrivée de la 12e étape (159,5 km entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et Nîmes) aura lieu encore une fois au sprint, sur le périphérique, à la hauteur du centre commercial des Sept collines. Pour des raisons de sécurité. Le village du Tour lui, sera installé sur l'Esplanade. 

Le départ fictif de la 13e étape (220 km entre Nîmes et Carcassonne) aura lieu devant la statue de Nimeño, sur le parvis des arènes. Au total, les coureurs emprunteront les routes du Gard sur 120 km. Pour accueillir la compétition, la ville investit près de 500.000 euros pour les aménagements et la réfection de la voirie. 

"Les retombées du Tour au niveau hôtellerie, restauration sont énormes se réjouit le maire Jean-Paul Fournier. L'organisation du Tour, ça représente en effet 5.000 personnes." Sans compter l'image de la ville, diffusée dans 190 pays. "C'est exceptionnel, si on le compare au prix qu'on devrait payer pour une minute de publicité pour voir Nîmes dans le monde entier."  

"Une publicité énorme pour la ville" Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes

Une arrivée qui coïncide avec les Jeudis de Nîmes 

C'est un jeudi que les coureurs arriveront à Nîmes. Le jour même où sont organisés les Jeudis de Nîmes. "On en profitera pour créer des animations dans le centre-ville avec les commerçants et les étaliers des Halles pour présenter les produits de la région" explique Julien Plantier, le premier adjoint au maire de Nîmes. 

Une question reste en suspens : dans quelles conditions sanitaires sera organisée la compétition ? "On verra quelles seront les jauges, répond Christian Prudhomme. On verra plus précisément un mois avant le Tour de France qui reste maintenu aux dates prévues. En espérant que la vie sera plus sereine dans deux mois et demi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess