Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray

Des musulmans assistent à la messe dominicale à Nîmes

dimanche 31 juillet 2016 à 16:26 Par Hugo Charpentier, France Bleu Gard Lozère

Des musulmans présents dans les églises, à l'invitation des catholiques, ce dimanche pour des célébrations interreligieuses en hommage au Père Hamel, assassiné à Saint-Étienne-du-Rouvray.

Musulmans et catholiques unis main dans la main pour la paix
Musulmans et catholiques unis main dans la main pour la paix © Radio France - Hugo Charpentier

Nîmes, France

Deux milliers de fidèles catholiques et musulmans sont venus assister à la messe organisée dans la cathédrale de Rouen pour rendre hommage au père Jacques Hamel, ce prêtre de 85 ans, assassiné en début de semaine par deux djihadistes dans son église de Saint-Étienne-du-Rouvray en Normandie.

Une cérémonie interreligieuse qui s'est répétée un peu partout en France. A Nîmes aussi, des musulmans ont franchi les portes des différents lieux saints catholiques pendant le rite liturgique. C'était le cas à l’église de Saint-Pierre dans le quartier populaire de Pissevin où s'est rendu Hugo Charpentier.

Reportage

Des musulmans dans les églises, invités par les catholiques

il s'agit de faire preuve de solidarité et de cohésion face aux extrémismes religieux. À Nîmes, à l'église Saint-Pierre, un couple de musulmans et leurs deux enfants ont donc répondu présents à l'invitation. Dans cette paroisse c'est le père Serge Cauvas qui a célébré la messe. Ce qu'il faut faire a t-il expliqué dans son homélie devant une cinquantaine de fidèles, c'est "se rassembler à l'heure où l'on cherche à nous diviser".

Père Serge Cauvas

Et à Nîmes, en ce moment, un communiqué interreligieux est distribué dans tous les lieux de culte. Un petit texte commun de quelques lignes, signé par les représentants des différents cultes. On peut y lire notamment :

"Aucun meurtrier ne peut légitimement invoquer la religion pour justifier son acte. (...) Nous affirmons ensemble notre volonté de promouvoir la paix, la concorde et la fraternité."