Société

Les petits travailleurs nîmois de la fête des morts

Par Fabien Randrianarisoa, France Bleu Gard Lozère lundi 31 octobre 2016 à 19:39

Anthony, petite main de la fête des morts
Anthony, petite main de la fête des morts © Radio France - Fabien Randrianarisoa

Au cimetière du Pont de Justice à Nîmes, des enfants des quartiers Chemin-bas d'Avignon et Mas de Mingue, portent les fleurs et nettoient les tombes pour quelques pièces.

Au milieu des adultes habillés en noir, une vingtaine de gamins en jogging criard s'agitent dans les allées du cimetière. Sur leur passage, on entend le tintement des pièces dans leurs poches.

Christopher, du quartier Chemin-bas d'Avignon, nous explique la technique.

Christopher, du Chemin-bas d'Avignon

Les bras ballants, Christian se rend sur la tombe de ses parents avec deux porteurs, qui dépassent à peine des pots de chrysanthèmes. Il y a 55 ans, le retraité était à leur place.

Christian, retraité

En un demi siècle, les règles du jeu n'ont pas changé. C'est chacun pour soi ! Mais le passage à l'euro a été plutôt bénéfique pour les "petits porteurs".

"Des fois ils donnent 5 euros, 2 euros, 1 euro. Comme ça, je vais pouvoir m'acheter des crampons pour le foot !" Zacharia, 10 ans et demi

Des enfants dans les cimetières à la période Halloween, c'est assez courant, mais n'essayez pas de payer les petits porteurs avec des marshmallows.

Partager sur :