Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Nouvel An à l'heure du coronavirus : nos conseils pour un maximum de sécurité

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Nous sommes nombreux à nous réunir avec des proches pour célébrer le Nouvel An. Mais cette année, les fêtes seront très particulières en raison de l'épidémie de coronavirus. Quelles mesures respecter pour un maximum de sécurité ? Voici nos conseils.

Prudence si vous fêtez le réveillon du Nouvel An avec des proches.
Prudence si vous fêtez le réveillon du Nouvel An avec des proches. © AFP - XAMAX / DPA / DPA PICTURE-ALLIANCE

Ce sont des fêtes de fin d'année pas comme les autres que nous vivons en France. L'épidémie de coronavirus nous oblige à être très prudents au moment de retrouver notre famille ou nos amis. Les autorités ont donné leurs recommandations sanitaires. Masque, plan de table, accolades : on vous explique comment prendre un minimum de risques.

Pour rappel, le couvre-feu de 20h à 6h reste en vigueur pour la nuit du 31 décembre 2020 au 1er janvier 2021.

Adapter le plan de table

Karine Lacombe, cheffe du service des maladies infectieuses à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, estime sur franceinfo que les repas de fêtes sont "à risque parce qu'on sait qu'on va rester longtemps à table et que les repas ont montré comme étant l'une des situations les plus à risque à transmission du virus".

Le gouvernement nous incite donc à être six maximum à table, enfants non compris. Il faut également adapter le plan de table pour le repas, en espaçant les convives avec une distance plus importante pour les personnes présentant le plus de risques du fait de leur âge ou de comorbidités. 

Invitée sur franceinfo, Nathalie de Castro, infectiologue à l’hôpital Saint-Louis à Paris, nous invite à "faire plusieurs petites tables, faire en sorte que les personnes qui vivent ensemble soient à côté ("ce n'est pas le moment de mélanger les Dupond et Durand"), se demander s'il y a des personnes qui risquent de faire des formes graves". Les convives peuvent aussi se placer en quinconce.

Aérer la pièce

Pour chasser les gouttelettes présentes dans l'air, il est conseillé d'aérer les espaces intérieurs 10 minutes toutes les heures. Les autorités rappellent que "la durée d'aération dépend du volume de la pièce et du renouvellement de l'air". 

Il faut également réduire le temps passé ensemble et sortir à l'extérieur lorsque cela est possible.

Porter un masque le plus souvent possible

Le conseil scientifique et l'Organisation mondiale de la Santé nous incite à porter le masque pendant les réunions de fin d'année. Il faudra l'arborer jusqu'au moment où l'on mange, puis le remettre entre deux plats et à la fin du repas pour continuer à profiter de nos amis ou de notre famille. 

L'OMS estime en effet qu'il existe un "risque élevé" de nouveau rebond de la pandémie début 2021 : "Il peut sembler gênant de porter un masque et de pratiquer la distanciation physique en présence d'amis et de membres de la famille, mais cela contribue grandement à garantir que chacun reste en sécurité et en bonne santé".

Respecter les gestes barrières

Outre le fait de continuer à porter son masque, il est également primordial de respecter les fameux gestes barrières : se laver les mains régulièrement, garder le maximum de distance, nettoyer les surfaces touchées par tout le monde. Vous pouvez notamment laisser les portes ouvertes pour que les convives ne touchent pas les poignées.

Il faut aussi éviter de partager des objets : "Par exemple, mettre des piques sur les toasts pour éviter de les prendre avec la main, ne pas passer les plats mais privilégier le service par une seule personne", souligne le gouvernement. On peut également choisir de faire des verrines individuelles à l'apéritif.

Des accolades à l'américaine

Et évidemment, il ne faut pas se faire de bises, même à minuit pour fêter l'entrée en 2021. Mais les câlins rapides, masqués, et idéalement à l'extérieur sont possibles selon l'épidémiologiste Antoine Flahault interrogé par le JDD : "La transmission du virus nécessite un peu de temps et une certaine charge virale. Un contact furtif ne paraît pas à très haut risque."

Le New York Times a publié en juin dernier un petit guide (en anglais) pour des accolades les plus sûres possibles. Il faut ainsi éviter de se faire un câlin face à face, ou en regardant dans la même direction. Avec un enfant, on privilégie un câlin au niveau de la taille, on peut leur faire un bisou sur la tête, en se plaçant derrière le petit.

Avec un adulte, on peut se faire une accolade rapide, toujours avec un masque, mais notre visage doit être placé dans le sens opposé. 

Et même si de nombreux Français vont une nouvelles fois se faire tester avant le Nouvel An, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a rappelé que les tests Covid-19 avant les fêtes ne sont pas un "totem d'immunité" : "Avoir un test qui est négatif, quand on est asymptomatique, ne signifie pas qu'on n'est pas porteur du virus".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess