Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Noël avec les sages-femmes du CHR d'Orléans

-
Par , France Bleu Orléans

Pour certains Français, les festivités se déroulent au travail. C'est le cas notamment d'un certain nombre de membres du personnel du CHRO. Des sages-femmes de la maternité sont notamment le pont ce 25 décembre pour accueillir les "bébés" de Noël.

Les sages-femmes du CHRO mobilisées ce 25 décembre ont fêté Noël ensemble.
Les sages-femmes du CHRO mobilisées ce 25 décembre ont fêté Noël ensemble. © Radio France - Marine Protais

Drôle de Noël cette année. Chacun le fête à sa manière, à la maison, en famille, entre amis, autour d'un bon repas et parfois, au travail ! De nombreux Français sont mobilisés pendant les fêtes, c'est le cas notamment au CHR d'Orléans, où, évidemment, l'activité n'est pas mise sur pause les 24 et 25 décembre.  

Les sages-femmes du CHRO ont accueilli avec joie Marius, le premier bébé de ce Noël 2020.
Les sages-femmes du CHRO ont accueilli avec joie Marius, le premier bébé de ce Noël 2020. © Radio France - Marine Protais

Les bébés et leurs mamans n'attendent pas ! Une équipe de sages femmes est donc mobilisée en ce 25 décembre. France Bleu Orléans a passé Noël avec elles. Une journée qui commence par un petit café, en salle de pause, où les équipes de nuit passent le relais aux équipes de jour. Et un sujet domine : la naissance du premier bébé de Noël orléanais.

Peu de naissances pour un 25 décembre

"Il s'appelle Marius !", s'exclame fièrement Maud, sage-femme. C'est elle qui a assisté la maman pendant l'accouchement. "Je suis arrivée à 8 heures, le bébé est sorti à 8h42, donc c'était très rapide !" Rapide aussi pour Noélie, la mère, qui n'a pas eu le temps de recevoir une péridurale. Fatiguée, mais heureuse d'avoir donné naissance à son deuxième enfant.

La naissance de Marius à la maternité d'Orléans ce 25 décembre était au cœur des discussions.
La naissance de Marius à la maternité d'Orléans ce 25 décembre était au cœur des discussions. © Radio France - Marine Protais

Les contractions ont commencé à 7 heures ce matin et avant 9 heures, mon fils était né. Sa sœur aînée, âgée de 5 ans, a juste eu le temps de déballer ses cadeaux avant qu'on parte à la maternité ! 

Vers midi, Marius était le seul bébé né à Orléans en ce 25 décembre. Pas ou peu de cris de nouveaux-nés dans les couloirs donc, un phénomène assez rare, selon Louis Mesnard, gynécologue, qui enregistre une quinzaine de naissances habituellement. Ce Noël 2020 est ainsi particulièrement calme à la maternité, ce qui laisse davantage de temps aux sages-femmes pour déguster un bon repas de fête.

Un seul bébé est né à la maternité d'Orléans avant 12 heures, ce 25 décembre.
Un seul bébé est né à la maternité d'Orléans avant 12 heures, ce 25 décembre. © Radio France - Marine Protais

Du saumon, du foie gras, de la raclette, "On ne va pas se laisser abattre !"

Alexia, jeune sage-femme, confie que certaines de ses collègues ont prévu de faire une raclette pour le déjeuner. "On ne va pas se laisser abattre", plaisante-t-elle. En salle de pause, un menu de Noël a même été affiché. "Du saumon, du foie gras !", lance, impatiente, une auxiliaire de puériculture en salle de pause.

Les sages-femmes orléanaises ont élaboré un repas de Noël à partager entre collègues.
Les sages-femmes orléanaises ont élaboré un repas de Noël à partager entre collègues. © Radio France - Marine Protais

Sans oublier, bien sûr, les cadeaux de Noël ! Dany, surnommée "la nounou des bébés", doyenne des auxiliaires de puériculture du CHRO, a tout prévu. "C'est la tradition !", souligne-t-elle, tout sourire. Dans ses paquets se cachent des bonbons et des chocolats. "Mais chut, il ne faut pas le dire !", insiste Dany, qui explique qu'à la maternité d'Orléans, ce vendredi matin, le Père Noël n'était pas encore passé.

Pas de sapin de Noël dans les couloirs de la maternité d'Orléans cette année, mais des bonnets rouges et blancs pour les sages-femmes !
Pas de sapin de Noël dans les couloirs de la maternité d'Orléans cette année, mais des bonnets rouges et blancs pour les sages-femmes ! © Radio France - Marine Protais

Et même si, avec la crise sanitaire, les décorations de Noël n'ont pas pu être accrochées cette année, pas de sapins ni de guirlandes dans les couloirs de l'hôpital, les sages-femmes n'ont pas manqué d'imagination. Beaucoup portaient un un bonnet rouge et blanc sur la tête.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess