Société

Noël : déjà la revente des cadeaux décevants en Bourgogne

Par Justine Dincher, France Bleu Bourgogne dimanche 25 décembre 2016 à 18:29

De nombreux jeux neufs sont déjà en vente sur les sites Internet.
De nombreux jeux neufs sont déjà en vente sur les sites Internet. © Radio France - Justine DINCHER

A peine déballés, les cadeaux sont déjà remballés. Certains Bourguignons, déçus après le passage du Père-Noël cette année, sont prêts à revendre leurs présents.

Ils n'auront pas fait long feu sous le sapin ! Et vous, avez-vous échappé à la cravate immonde offerte par maman cette année ? Pas de livre ou de CD en double ? Des millions de petites annonces devraient être déposées sur Internet dans les prochains jours.

Quelques heures seulement après avoir été déballés, certains cadeaux cherchent déjà preneur sur la toile. D'après une étude pour le site troc.com, 42% des Français seraient prêts à revendre leurs cadeaux. La moitié l'ont déjà fait dans le passé, selon un sondage OpinionWay pour PriceMinister.

500.000 cadeaux mis en vente en quelques heures

Sur le site PriceMinister, environ 500.000 objets ont été mis en vente en quelques heures entre le 24 au soir et le 25 à midi. 3,5 millions de cadeaux devraient être mis en vente sur cette plateforme de e-commerce, d'ici mi-janvier. Les Français semblent de moins en moins complexés à l'idée de revendre un cadeau qui ne leur a pas plu.

REPORTAGE | Revendre un cadeau est un sujet parfois, encore tabou.

Un sujet qui divise

"Impossible pour moi", confie une Dijonnaise, "même si on reçoit parfois des cadeaux un peu 'kitsch', je ne revends jamais". "Un cadeau qui vient du cœur se garde", explique un autre. "Cela me touche tellement que quelqu'un ait pensé à moi, c'est ça qui est important, je ne peux pas le revendre", raconte encore une Bourguignonne, qui finit par avouer : "au pire, il finit au fond du placard".

Pour être revendu, "le cadeau doit vraiment être un gros 'flop'", d'après un Dijonnais : "mon père m'a offert une montre pour aller sous l'eau. C'était nul. Face à lui, je lui ai dit que ça me plaisait. En douce, je vais le revendre pour me faire quelques sous". Une autre habitante raconte qu'elle revend, à la seule condition qu'il s'agisse d'un cadeau reçu en double. Une jeune femme conclut : "la solution pour éviter d'en arriver là, c'est de faire comme moi : une liste de cadeaux très précise ! Au moins, pas de déception !"