Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Non à la fermeture de la station de ski de Valdrôme

jeudi 6 août 2015 à 6:00 Par Germain Treille, France Bleu Drôme Ardèche

Les habitants et les commerçants du Haut-Diois se mobilisent contre la décision prise par le Conseil Départemental. Une fermeture et c'est la mort du village affirment-ils.

La page facebook de Valdrôme
La page facebook de Valdrôme -

Manuel

Comme un coup de poignard. Les gens de Valdrôme sont sous le choc. Ils ne comprennent pas la décision de Patrick Labaune, le président du conseil départemental. Il y a quelques semaines, il a annoncé la fin des activités hivernales dans la petite station en raison d'un déficit trop important estimé à 400 mille euros. Les habitants de ce coin du Diois ne la comprennent d'autant plus qu'ils n'ont pas eu leur mot à dire dans cette histoire. Pour eux, c'est la mort programmé de la commune si ça ferme. Valdrôme, c'est plusieurs milliers de visiteurs chaque hiver. Des touristes qui font tourner le commerce local, la restauration et l'hôtellerie. Alors, ils se mobilisent sur les réseaux sociaux et viennent de lancer une pétition qui a déjà recueilli 700 signatures. Le maire de la commune souhaite que la décision de fermeture soit gelée pour au moins deux saisons. Le temps, selon lui, pour permettre à Valdrôme d'améliorer ce qui doit l'être comme la communication, défaillante voire inexistante, et les activités sur place. Le Haut-Diois va se battre et c'est ainsi résumé par un habitant : "on a un peu l'impression que la Vallée du Rhône nous prend pour la dernière réserve d'Indiens!".

Mobilisation générale dans le Haut-Diois pour sauver Valdrôme