Société

Non, les lycéens ne devront pas porter une jupe dans l'Académie de Nantes

Par Typhaine Morin, France Bleu Loire Océan, France Bleu Maine et France Bleu Mayenne mercredi 14 mai 2014 à 15:39 Mis à jour le mercredi 14 mai 2014 à 17:39

27 lycées de l'Académie de Nantes organisent une journée "Ce que soulève la jupe"
27 lycées de l'Académie de Nantes organisent une journée "Ce que soulève la jupe" © Capture d'écran

Les mouvements contre la "théorie du genre" et la "Manif pour tous" se sont engouffrés dans la brèche. Dans l'Académie de Nantes, des élèves, élus au Conseil académique à la vie lycéenne (CAVL), ont organisé une journée de lutte contre le sexisme et les discriminations. Ce vendredi, les lycéens de 27 établissements de l'Académie sont notamment invités à porter une jupe. Mais pas obligés.

"L'objectif n'est pas de faire porter une jupe " aux garçons, explique Estelle Labarthe, de l'Académie de Nantes. Ce vendredi, l'Académie soutient une initiative lycéenne, déjà menée en avril 2013 : "Ce que soulève la jupe". L'idée est de "parler discrimination et sexisme ", poursuit-elle. 

Les lycéens à l'initiative du projet sont partis d'un constat, sur "le sentiment d'une discrimination quotidienne, au lycée, à l'égard des filles portant atteinte au climat scolaire et au vivre-ensemble au sein du lycée ", explique l'Académie dans son dossier de presse. Lors de cette journée "Ce que soulève la jupe", "filles et garçons, élèves et adultes, sont invités à porter une jupe ou un auto-collant 'je lutte contre le sexisme, et vous?' ". Au cours de cette journée, des débats seront organisés autour des stéréotypes, des préjugés, plus largement sur toutes les discriminations : sexistes raciales, au travail, etc. 

"C'est un projet des lycéens, sur la base du volontariat" - Luc Pinson, de l'Académie de Nantes

Sur les réseaux sociaux, les anti-"théorie du genre", pro "Manif pour tous", mais aussi le syndicat étudiant de droite l'UNI, se sont précipités sur cette initiative pour dénoncer cette invitation. 

Il ne s'agit bien sûr pas d'une obligation mais d'un "clin d'oeil ", précise Estelle Labarthe. "L'objectif n'est pas de leur faire porter une jupe, vous vous en doutez ." Cette initiative a été "imaginée et organisée " par le Conseil académique à la vie lycéenne, "il s'agit bien d'une action résultant entièrement d'un engagement lycéen ", rappelle l'Académie. 

En avril 2013, 20 lycées de l'Académie de Nantes avaient participé à cette opération. Cette année, 27 établissements souhaitent le faire. Une initiative qui a donc bien fonctionné l'an dernier. Mais son succès ne s'est pas mesuré au nombre de jupes portées.

 

Dossier Presse Ce Que Souleve La Jupe by DelegationGO