Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Norbert Savornin, mort dans le crash de l'hélico de la Sécurité civile, recevra la Légion d'honneur vendredi

-
Par , France Bleu Provence

Il avait 44 ans, était marié et père de deux adolescents. Norbert Savornin est l'une des trois victimes du crash de l'hélicoptère de la Sécurité civile dimanche au nord de Marseille. Lors d'une cérémonie d'hommage national vendredi, il recevra la Légion d'honneur à titre posthume.

Norbert Savornin
Norbert Savornin - Service communication - Pompiers 13

Bouches-du-Rhône, France

La nation rend hommage ce vendredi aux trois secouristes morts dans le crash d'un hélicoptère de la Sécurité civile au nord de Marseille, dans les Bouches-du-Rhône dimanche, alors qu'ils allaient porter secours aux sinistrés des intempéries dans le Var. Une cérémonie nationale se tiendra à 11h sur la base hélicoptère de Nîmes-Garon, en présence d'Emmanuel Macron. Durant cet hommage, Norbert Savornin, l'une des victimes, un sapeur-pompier des Bouches-du-Rhône, sera décoré chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume.

Un enfant de la caserne

Chez les Savornin, on est sapeur-pompier de père en fils : son grand-père, son père, ses oncles, son frère et lui, Norbert. L'un des bâtiments de la caserne de Marignane porte le nom de son père Daniel décédé en 2014. 

Norbert a fait ses premiers pas chez les cadets des pompiers à Marignane en 1991 avant d'intégrer deux ans plus tard les pompiers volontaires. Il devient ensuite pompier professionnel en 2003 et obtient les grades de caporal puis de sergent et sergent-chef.

Un spécialiste du risque nautique

Passionné de plongée, il se spécialise dans le secours en milieu aquatique et dans l'hélitreuillage et intègre l'équipe de secours nautique. Là, il effectue plus de 200 interventions par an et l'une d'elles lui vaut d'être décoré : le sauvetage d'une femme sur le viaduc de Martigues l'an dernier.  Le jour de sa mort, avant l'accident, il avait réalisé 13 sauvetages à Pertuis en tant que plongeur héliporté. "Un engagement exceptionnel" saluait lundi le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. 

Norbert Savornin laisse derrière lui son épouse et ses deux enfants, deux adolescents, mais aussi les casernes de Martigues et Marignane qui se disent effondrées.

Trois cérémonies d'hommage

Plusieurs cérémonies d'hommage se tiendront aujourd'hui. D'abord au centre de secours de Marignane où Norbert Savornin sera élevé au grade d'adjudant. A 11h sur la base hélicoptère de Nîmes-Garon, Emmanuel Macron présidera un hommage national, durant lequel Norbert Savornin sera décoré chevalier de la Légion d'honneur. Puis un hommage départemental aura lieu à 15h30 au centre de secours de Martigues, accompagné d'une minute de silence respectée dans tous les sites du SDIS.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu