Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Nord Franche-Comté : les petites salles de cinéma ont perdu leurs habitués

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard
Pont-de-Roide

Une chute de 75% de la fréquentation en juillet par rapport à l'an dernier. Les cinémas sont à la peine à cause du Covid 19. Les petites salles gérées par des bénévoles n'échappent pas non plus à la crise.

Emmanuel Ménétrier et son épouse Ghislaine, responsable et bénévole du cinéma le Foyer de Pont de roide
Emmanuel Ménétrier et son épouse Ghislaine, responsable et bénévole du cinéma le Foyer de Pont de roide © Radio France - Nicolas Wilhelm

La crise sanitaire a fait vider les salles de cinéma. Les spectateurs ont déserté les salles de projection. Fermés pendant de longues semaines, leur fréquentation est en chute libre depuis leur réouverture autorisée le 22 juin dernier.

Deux tiers des spectateurs en moins au cinéma de Pont de roide

Le virus n'épargne pas non plus les petits cinémas gérés par des bénévoles. A Pont-de-Roide, le cinéma Le Foyer qui peut accueillir 100 spectateurs dans sa salle de projection ne peut que constater les dégâts. On les compte parfois sur les doigts d'une main. " On est seulement à un tiers des entrées depuis le début de l'année par rapport à l'année dernière. On fait peur aux gens. Qu'est ce qu'il y a de plus confiné qu'un cinéma à part une discothèque ? Moi, ça fait 42 ans que je suis au cinéma, je n'ai jamais vu cette catastrophe là", indique le directeur de la salle rudipontaine Emmanuel Ménétrier.

Le lien perdu avec les spectateurs

Crée en 1936, le cinéma Le Foyer est géré par une association qui compte une dizaine de bénévoles. Il est aujourd'hui ent rain de perdre sa raison de vivre." Oui on a perdu la convivialité. On fait ça aussi pour ça, le contact, le fait de voir des gens, c'est ce qui nous attire. C'est familial, ce n'est pas une grosse machine. Nos fidèles, on les connaît, ils nous connaissent. Ca va revenir", espère Emmanuel Ménétrier. En attendant, il faut continuer à payer les frais : assurances, affiches, entretien du matériel. Le cinéma le Foyer vit de ses entrées et de la subvention que lui verse la ville. L'automne sera décisif pour son avenir. 

Reprise le 28 août au Select à Plancher les mines

A Plancher-les-Mines en Haute-Saône, le cinéma le Select fermé depuis mi-mars va rouvrir le vendredi 28 août, si tout va bien. La salle de projection peut accueillir 80 spectateurs. Elle sera aérée la journée entre chaque séance. Les règles sanitaires seront mises en places avec marquage au sol, gel et sens de circulation adapté.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess