Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

Nord Franche-Comté : le Réveillon, ce n'est pas qu'à la maison !

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard
Belfort, France

A l’approche de Noël et de Nouvel an, les solutions sont nombreuses pour passer les fêtes : en famille mais aussi au restaurant, au cinéma. Le budget des dépenses lui est stable par rapport à 2016.

Selon une enquête récente,  le budget des dépenses de Noël et Nouvel An est stable cette année par rapport à 2016
Selon une enquête récente, le budget des dépenses de Noël et Nouvel An est stable cette année par rapport à 2016 © Maxppp - David Becus

Les français y consacrent une part importante. D'après une étude menée par l’établissement de crédit Cofidis relayé par le magazine Challenges, le budget moyen des dépenses de Noël et Nouvel An s'élève à 749 euros.  

Ce sont évidemment les cadeaux qui se taillent la part du lion avec un budget de 323 euros en moyenne devant les repas, 130 euros. C'est stable par rapport à l'an passé pour la majorité des personnes interrogées. En Bourgogne Franche Comté, le budget des dépenses de Noël et de Nouvel an s'élève à 594 euros soit 155 euros de moins que la moyenne nationale 

Noël au restaurant

Certains font le choix de passer les fêtes au restaurant. De nombreux établissements ouvrent le 31 décembre et même à Noël. C’est le cas depuis quarante ans à l’auberge la Gogoline à Taillecourt dans le pays de Montbéliard. Le restaurant est quasiment complet le 25 à midi. « Les gens qui ne font pas de réveillon ou qui n’ont pas de famille sont contents de trouver un restaurant ouvert ce jour. Certains anciens en profitent aussi pour inviter leurs enfants en visite ce jour-là. Ils n’ont pas trop envie de cuisiner et ne peuvent pas trop préparer chez eux. Alors, ça les arrange d’avoir un établissement ouvert à cette occasion » explique Jacky Ferrare, son gérant. 

Les fêtes en tête en tête 

Des couples viennent aussi déjeuner en tête à tête le jour de Noël. « Noël, c’est toujours en famille mais parfois vous avez les enfants qui sont au ski et les parents se retrouvent seuls et ils en profitent pour aller au restaurant. En général, ceux qui passent leur Noël au restaurant n'ont rien fait de spécial la veille. De toute façon, vous ne trouverez quasiment aucun établissement ouvert le 24 au soir » ajoute le restaurateur de Taillecourt qui n’a pas une minute à lui à l’approche des fêtes.  

Une dernière séance au cinéma ?

Parce qu’ils fuient les grands banquets familiaux ou parce qu’ils sont seuls, certains choisissent de passer leurs réveillons au cinéma.Au cinéma Pathé de Belfort, on enregistre chaque 24 décembre environ 150 entrées aux séances de 18h et jusqu'à 200 entrées aux séances de 20h. Les cinéphiles sont même encore plus nombreux le 31 au soir. « On a des couples ou des personnes seules qui viennent le 24 ou le 31. Le cinéma ferme à 22h30. A la Saint Sylvestre, on enregistre 300 entrées aux séances de 18h et autant voire plus aux séances de 20h. Les spectateurs profitent de la dernière séance avant d’aller trinquer chez eux » explique Betty Andrieux, la directrice d'exploitation du complexe belfortain. 

Le cinéma Pathé de Belfort proposera des séances jusqu'à 20h les 24 et 31 décembre
Le cinéma Pathé de Belfort proposera des séances jusqu'à 20h les 24 et 31 décembre © Radio France - Nicolas Wilhelm

A Audincourt, le Mégarama ferme plus tard lors des fêtes de fin d’année car il propose des séances à 22h. Il s'agit de répondre à la demande des familles recomposées en particulier. Le gérant Christian Bouchu se dit même effaré par le nombre de papas qui viennent au séance le soir de Noël avec leurs enfants. « Je me souviens de plusieurs soirs où nous avons dû renvoyer les gens chez eux parce que nous fermions après la séance de 20h. Plus jamais ça, le cinéma doit rester un plaisir même tard le 24 ou le 31, on s’est donc organisé » indique Christian Bouchu

On réveillonne dans les quartiers

Dans les quartiers populaires du nord Franche-Comté, les associations se mobilisent également. A Belfort, la Maison de quartier des Glacis organise sa première soirée du nouvel an le 31 décembre avec 60 personnes, c'est complet. Beaucoup de mamans seules avec leurs enfants se sont inscrites. 

A Audincourt, le centre social Escapade prend de l’avance. Il organise ce vendredi son réveillon de Noël dès ce soir à la salle Sahler ou 80 personnes seront présentes, des habitants des quartiers de la ville. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess