Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nord : le premier concours international de carbonnade flamande

lundi 27 août 2018 à 6:05 Par Marie-Jeanne Delepaul, France Bleu Nord et France Bleu

Une pincée de cassonade, une louchée de bière et une bonne dose de bœuf : dimanche, 80 candidats, professionnels et amateurs, ont participé au premier concours de carbonnade flamande à Godewaersvelde près de Cassel (Nord).

Dans le jury, composé d'une douzaine de membres, des cuisiniers et des bouchers charcutiers.
Dans le jury, composé d'une douzaine de membres, des cuisiniers et des bouchers charcutiers. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Godewaersvelde, France

Dans le Nord, il y a les beffrois, le maroilles et... la carbonnade flamande. Pour mettre à l'honneur ce plat typique de la région, ce dimanche à Godewaersvelde près de Cassel a eu lieu le premier concours international de carbonnade.

La compétition était organisée par l'académie nationale de cuisine. Un jury de professionnels a dû départager 80 candidats : des Nordistes et des belges, des chefs cuisiniers et des amateurs. La douzaine de jurés a passé la journée à déguster... Parmi les critères : l'onctuosité de la sauce, la texture de la viande ou encore l'équilibre entre le sucré du pain d'épices et l'amertume de la bière.

Le reportage France Bleu Nord

"En Belgique, on ne met pas de cassonade, on déglace au vinaigre, et on lie au pain et à la moutarde, mais pas au pain d'épices." - Philippe Schroeven, le seul belge du jury

Les candidats avaient apporté leurs plats la veille ; ils ont été réchauffés et anonymisés avant la dégustation. Dans le jury, il y avait notamment Adrien Demametz, qui a participé à l'émission Top Chef. Et aussi Philippe Schroeven, le seul belge du jury, ancien cuisinier et dorénavant rédacteur en chef d'un magazine culinaire : "La carbonnade est une grande spécialité belge également, à quelques différences près : nous on ne met pas de cassonade, on déglace au vinaigre, et on lie au pain et à la moutarde, mais pas au pain d'épices."

"De la joue de boeuf, de la bonne bière ambrée ou brune, des carottes, des oignons, du laurier, de la moutarde, du pain d'épices et une cuisson lente au four pendant plusieurs heures à 90°C"

Ni trop sucré, ni trop amer

Pour Benoît Flahaut, délégué des Hauts de France pour l'académie nationale de cuisine et organisateur du concours, le secret d'une bonne carbonnade est dans l'équilibre entre le sucré de la cassonade et l'amertume de la bière : "Je mets de la joue de bœuf, de la bonne bière comme de la Karmeliet, de l'ambrée ou de la brune, des carottes, oignons, laurier, la moutarde, le pain d'épices et une cuisson lente au four dans une cocotte pendant plusieurs heures à 90°C". Selon lui, dans le temps, la carbonnade flamande se faisait avec de la viande de cheval. Dans tous les cas, un seul accompagnement possible : "des bonnes frites !"

Le secret d'une bonne carbonnade flamande selon Benoît Flahaut, délégué des Hauts de France pour l'académie nationale de cuisine et organisateur du concours.

Le concours a été remporté, catégorie amateur par Amélie Macke de Steenbucke ; chez les professionnels c'est Michael Leurs, chef à domicile aux "Gourmandises de Mélusine" à Bailleul qui remporte la mise ! Le prochain concours de carbonnade aura lieu dans deux ans.