Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nos aînés toujours isolés face au numérique

vendredi 28 septembre 2018 à 20:23 Par Théo Caubel, France Bleu Occitanie et France Bleu

Selon un récent sondage de l'association "Petit frère des pauvres", 27 % des plus de 60 ans restent isolés face au numérique. Ce chiffre monte même à 30 % en Occitanie. Et pour ceux qui s'initient aux outils informatiques, l'aventure est parfois périlleuse.

Sur l'espace numérique du village de la semaine senior à Toulouse, ils sont nombreux à se renseigner pour prendre des cours d'informatique.
Sur l'espace numérique du village de la semaine senior à Toulouse, ils sont nombreux à se renseigner pour prendre des cours d'informatique. © Radio France - Théo Caubel

Toulouse, France

Plus de 4 millions de nos aînés sont toujours déconnectés selon l'association "Petit frère des pauvres". Certes, ce chiffre est en diminution par rapport aux années précédentes mais il reste important. Savoir maîtriser les outils informatiques "est indispensable assure Olivier Lecoq-Kromwel en charge du programme numérique senior à la ville de Toulouse, entre les démarches administratives, les loisirs et l'envie de rester connecté à la famille et aux petits-enfants."

"On a déjà perdu nos repères"

Mais le décalage est parfois tel que les personnes âgés ont dû mal à s'y mettre. Sur le stand numérique du village senior installé place du Capitole à Toulouse, certains se rappellent encore de l'arrivée de la calculatrice à puces. "On a déjà perdu nos repères, confesse Touatinada. Avant on écrivait une lettre et on attendait la réponse. Aujourd'hui, on peut ne pas se voir pendant 5 ans voire 10 ans mais avec le téléphone, on est toujours connecté."

Olivier Lecoq-Kromwel en charge du programme numérique senior à la ville de Toulouse tente de répondre aux nombreuses questions des seniors sur les outils informatiques. - Radio France
Olivier Lecoq-Kromwel en charge du programme numérique senior à la ville de Toulouse tente de répondre aux nombreuses questions des seniors sur les outils informatiques. © Radio France - Théo Caubel

Pourtant, la plupart d'entre-eux cherchent à s'initier à ces outils comme Annie. "J'ai acheté un smartphone mais je ne l'utilise pas comme il faut. Je pensais que je serais initiée par les personnes qui me l'ont vendu mais finalement, ça ne c'est pas fait. Et mes enfants, ils n'ont jamais le temps."

"Aujourd'hui, ils ont les outils informatiques."

Et elle n'est pas la seule constate Olivier Lecoq-Kromwel. "Aujourd'hui, ils ont les outils. Il acquièrent les tablettes, les smartphones, et autres. Parfois, c'est des cadeaux de la famille. Néanmoins, ça évolue tellement vite qu'ils ont besoin d'avoir un accompagnement."

À Bordeaux, j'ai essayé de me connecter pour avoir le GPS pour me diriger dans les rues. Mais j'ai pas pu. J'ai dû acheter une carte." Marie, 68 ans.

Comme Pierre, il est parfois perplexe face à cette technologie. "Je maîtrise, mais il y a des choses derrières que j'aimerais bien savoir. Récemment, j'ai validé une inscription. Il fallait cliquer sur un lien par SMS. Et dès que j'ai cliqué dessus, il y avait une croix avec attention, ça n'est pas sécurisé."

Pour essayer de mieux prendre en main ces nouveaux outils, ils se sont tous inscrits à des cours organisés par la ville de Toulouse avec un objectif être en phase avec l'époque.