Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Les coups de cœur de l'été de France Bleu Auxerre

Nos coups de cœur de l'été en Puisaye (4/5) : Bienvenue chez les Ch’tis du Bourdon

-
Par , France Bleu Auxerre

On vous emmène manger des frites au bord du lac du Bourdon, à Saint Fargeau (Yonne). Les petits plats du Nord et la bonne humeur de Stéphanie et Christian font un malheur.

Christian Cocquempot s'est installé avec sa femme et ses enfants en 2012.
Christian Cocquempot s'est installé avec sa femme et ses enfants en 2012. © Radio France - Delphine Martin

Lac du Bourdon, Saint-Fargeau, France

Christian Cocquempot est une nature : sympathique, accueillant, très volubile... Il tutoie d’emblée et vous accueille comme si vous étiez de sa famille. Et il le dit en souriant : il a toujours voulu faire des frites, depuis l'âge de 8  ans !

Derrière le comptoir, son (léger) accent du Nord fait un malheur. Comme ses frites d’ailleurs : "_elles sont fraîches, attention ! "_martèle le patron. Ici, les frites surgelées c’est pire que le diable. Et on ne plaisante pas avec le malin.

On s’est lancé un challenge : vendre des bières au pays du pinard. Et vendre de la carbonnade au pays du bœuf bourguignon (Christian Cocquempot)

Stéphanie et Christian Cocquempot ont quitté le Pas-de-Calais en 2012. Après plus de 20 ans à gérer des friteries à Calais, ils tombent amoureux du lac du Bourdon. "On a rencontré cette région et ça nous a plu tout de suite", se souvient Christian. 

Christian et Stéphanie Cocquempot mettent un point d'honneur à servir des frites fraîches. - Radio France
Christian et Stéphanie Cocquempot mettent un point d'honneur à servir des frites fraîches. © Radio France - Delphine Martin

Avec la complicité du maire de l’époque, qui souhaite dynamiser la plage de la calanque, Stéphanie et Christian s’installent avec leurs trois enfants et avec un rêve un peu fou aussi : "_On s’est dit pourquoi pas faire connaitre les produits du Nord-Pas-de-Calais ici, à Saint-Fargeau ? Pour moi et ma femme, c’était un challenge : vendre des bières au pays du pinard et vendre de la carbonnade flamande dans le pays du bœuf bourguignon. Faut le faire, hein ! "_ajoute le patron, jovial.

Presque tout vient du Nord-Pas-de-Calais

Six saisons après, le pari est tenu. Frites fraîches, fricadelles, carbonnade flamande... 35 variétés de bières. "Les gens viennent chez nous parce qu‘ils savent que tout vient du Nord-Pas-de-Calais. A part les saucisses et le jambon, tout vient de chez nous, même les barquettes et les fourchettes", précise le restaurateur. 

La friterie est ouverte 8 mois par an. - Radio France
La friterie est ouverte 8 mois par an. © Radio France - Delphine Martin

Il y a désormais une baraque à frite, une cabane pour les boissons et les glaces, une terrasse en bois et même des jeux pour les enfants. "On demande une petite participation, ce qui nous a permis d’installer un système d’éclairage et des nouvelles poubelles sur la plage", précise Christian.

Leurs clients : des touristes, les Ch’tis de Puisaye et les agriculteurs du coin

La friterie est passée de 2 à 5 salariés et reste ouverte 8 mois par an, grâce à une clientèle fidèle. "On s’est rendu compte qu’il y a beaucoup de gens du Nord-Pas-de-Calais dans le coin, ici, en Puisaye. Ça représente beaucoup de monde qui vient nous voir. Sur les réseaux sociaux et les sites comme Tripadvisor, on a eu de bonnes notes. Et puis on a une bonne clientèle d’agriculteurs, qui sont contents de venir nous voir jusqu’à 22h, après leur travail ", analyse Christian Cocquempot. 

En terrasse, à l’ombre, les yeux tournés vers le lac, les clients confirment : "C’est un personnage qui est très gentil, très comique même. Et il donne une bonne image au lac du Bourdon", dit Thomas, qui travaille à Saint-Fargeau et qui est venu avec sa famille. "Il a bien fait de créer ça !", ajoute un autre client, habitué et lui aussi originaire du Nord.

La friterie "Les Ch'tis Bourdons" est ouverte de mars à novembre, midi et soir. Stéphanie et Christian ne veulent pas en rester là, ils comptent ouvrir un nouveau restaurant à Saint Amand en Puisaye l'année prochaine.

Bienvenue chez les Ch'tis du Bourdon - Le reportage de Delphine Martin

La friterie de Christian et Stéphanie se trouve dans le cadre charmant du lac du Bourdon. - Radio France
La friterie de Christian et Stéphanie se trouve dans le cadre charmant du lac du Bourdon. © Radio France - Delphine Martin

NOS COUPS DE CŒUR EN PUISAYE :

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu