Société

Nos enfants dorment de moins en moins, selon une étude de deux chercheurs de l'Université de Tours

Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine et France Bleu vendredi 15 septembre 2017 à 17:46

60% des parents interrogés pensent que nos enfants dorment trop
60% des parents interrogés pensent que nos enfants dorment trop © Maxppp - Alexandre Marchi / L'Est Républicain

Nos enfants ont perdu 15 à 20 minutes de sommeil en 15 ans, selon une étude réalisée par deux chercheurs de l'université de Tours et un chercheur de l'université d'Orléans. L'étude montre que ce manque de sommeil n'est pas lié à la semaine de 4 jours et demi.

De 15 à 20 minutes de sommeil en moins en quinze ans ! Nos enfants dorment de moins en moins selon une étude réalisée par deux chercheurs de l'université de Tours et un chercheur de l'université d'Orléans. René Clarisse, Nadine Le Floch et Christine Maintier ont analysé les rythmes de vie de 778 enfants de grande section maternelle et de CP. Le résultat est sans appel : en quinze ans, les petits ont perdu 15 à 20 minutes de sommeil par nuit.

Un manque de sommeil qui n'est pas lié à la semaine de 4 jours et demi

L'étude a été commandée par l'Education Nationale à nos trois chercheurs tourangeaux pour évaluer les conséquences sur les enfants des différents rythmes scolaires. Contrairement aux idées qui circulent, l'étude constate que les élèves manquent de sommeil réparateur, mais que ce n'est pas la conséquence directe de la semaine de 4 jours et demi. 80% des parents interrogés en Région Centre pour cette étude ont confié que leurs enfants n'étaient pas fatigués par les TAP, les temps d'activités péri-scolaires. La fatigue des enfants est plutôt due au manque de sommeil qui résulte des changements de modes de vie depuis 15 ans.

Des rythmes de vie perturbants

L'étude montre du doigt la cassure qui existe entre la semaine et le week-end. Entre les couchers tardifs, les levers matinaux et les grasses matinées, l'enfant est ballotté au point qu'il a perdu dans les quinze dernières années, 20 minutes de sommeil par nuit en moyenne. L'étude ajoute un élément troublant : 60% des parents croient que leur enfant dort trop. C'est-à-dire qu'il y a un écart de 30 à 50 minutes entre le temps de sommeil biologique nécessaire et celui qu'ils estiment correspondre au besoin de leur enfant. Le constat inquiète d'ailleurs les chercheurs tourangeaux qui pensent qu'il est urgent de remettre les parents sur les rails...