Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Incendie de Notre-Dame

Notre-Dame de Paris : Bordeaux est sous le choc

mardi 16 avril 2019 à 17:44 Par Louise Buyens et Nina Valette, France Bleu Gironde

Au lendemain de l'incendie qui a ravagé, ce lundi, la cathédrale Notre-Dame de Paris, les Bordelais et les touristes sont encore attristés et choqués.

La cathédrale Notre-Dame-de-Paris en flammes.
La cathédrale Notre-Dame-de-Paris en flammes. © Maxppp - Saer Said

Bordeaux, France

Après l'incendie qui a détruit une partie du monument historique, les Bordelais mais aussi les touristes ont réagi au drame. 

Du monde devant la cathédrale Saint-André

Depuis lundi soir, ils sont nombreux a déposer une bougie à l’intérieur de la cathédrale Saint-André sur la place Pey-Berland, ou bien à s'arrêter quelques minutes devant le monument. Albane vient justement de déposer un cierge avec sa petite sœur. Cette adolescente vient d'Angers pour quelques jours de vacances en Gironde. "J'ai demandé à mes parents de _venir déposer une bougie_" raconte la jeune fille avant d'ajouter "croyant ou pas, c'est important de penser à Notre-Dame. C'est du patrimoine, c'est notre histoire. Puis je pense aussi à toutes celles et ceux qui n'ont pas eu la chance de visiter ce lieu, comme moi". 

Les touristes et les bordelais déposent des bougies dans la cathédrale Saint André  - Radio France
Les touristes et les bordelais déposent des bougies dans la cathédrale Saint André © Radio France - Nina Valette

Sofiane vient de la banlieue parisienne. Il est également en vacances à Bordeaux. C'est donc son frère qui lui a annoncé par téléphone : _"Il m'a dit "tu as vu, l'église à pris feu !". C'est impensable ! Paris c'est la Tour Eiffel, le Louvre et Notre-Dame ! Si il faut donner de l'argent je suis prêt à le faire_" raconte le trentenaire.  Au même moment, une jeune algérienne prend la cathédrale bordelaise en photo : "Ça m'a fait mal au cœur. Il faut prendre soin de notre patrimoine. C'est très important" insiste la touriste. 

Semaine sainte

Au sein de la communauté catholique de Bordeaux, les visages étaient fermés, ce mardi matin, avant la messe de l'église Saint-Paul, dans le centre-ville. Les fidèles se remémorent les images de l'édifice religieux embrasé. 

Ça nous fait quelque chose, ça nous peine, donc on prie, on a envie d'être là, d'être plus présent" - Juliette, étudiante et catholique pratiquante. 

En cette période de semaine sainte, avant Pâques, l'événement touche d'autant plus les catholiques bordelais, comme Sarah : "Pâques sera un moment de résurrection. On a vécu beaucoup de moments douloureux ces derniers temps donc j'espère que ça va permettre un renouveau dans la société française."