Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Incendie de Notre-Dame

Notre Dame de Paris : l'abbatiale Saint-Austremoine d'Issoire se protège des incendies

mardi 16 avril 2019 à 19:29 Par Mickaël Chailloux, France Bleu Pays d'Auvergne

Après le drame qui a touché la cathédrale Notre-Dame de Paris, quelle sécurité pour les édifices religieux en chantier ? Exemple à Issoire où l'abbatiale Saint-Austremoine est en travaux jusqu'à la fin 2019.

L'abbatiale Saint-Austremoine en travaux jusqu'à la fin 2019
L'abbatiale Saint-Austremoine en travaux jusqu'à la fin 2019 © Radio France - Mickaël Chailloux

Issoire, France

Christian Karoutzos, élu en charge de la culture à la ville d'Issoire ne décolère pas. "Dans notre pays, on a l'habitude de s'émouvoir lorsqu'un drame arrive. Il faudrait qu'on mette les moyens pour que les drames n'arrivent pas" explique le restaurateur d'art. 

Pas assez de moyens pour les églises 

"Nous avons une grande responsabilité" tonne Christian Karoutzos. A l'image des spécialistes de l'art, il dénonce le manque de sécurité autour du chantier de rénovation de Notre-Dame de Paris. "Il fallait un service sécurité 24/24 pour éviter que ce genre de drame existe." Interrogé par franceinfo, le porte-parole de Notre Dame explique que des détecteurs avaient été installés "un peu partout", en même temps qu'un PC de sécurité incendie "avec du personnel 24h/24 pour éviter tout départ de feu."

Mais Christian Karoutzos, restaurateur du patrimoine, veut également faire bouger la réglementation. "A l’extérieur, nous avons des palissades qui protègent les échafaudages. Mais elles ne font que deux mètres de haut. Or, on a vu souvent des jeunes, un peu sportifs, qui franchissent ces palissades et montent sur les échafaudages. Il faudrait qu'elles mesurent un mètre en plus." De même, l'élu à la culture de la ville d'Issoire souhaiterait généraliser des "faux cierges", qui ne soient plus des bougies mais des LED électriques. 

Le chantier actuel de l'abbatiale Saint-Austremoine a coûté trois millions d'euros. Il se terminera à la fin 2019. En attendant, des restaurations ont lieu sur les peintures, réalisées par l'atelier Arcoa. Benoît Tendero, coordinateur des travaux, a pris des mesures pour éviter que l'abbatiale ne prenne feu. 

"On n'utilise plus de spots halogènes. Avec que des spots LED, les problèmes électriques sont limités, ainsi que les départs de feu"

La ville d'Issoire et de Clermont-Ferrand solidaires 

L'abbatiale Saint-Austremoine d'Issoire avait déjà été touchée par un incendie en juillet 2017. Mais les images de Notre-Dame de Paris ont surtout réveillé la mémoire du feu déclenché au centre culturel Nicolas Pomel le 5 janvier 2019.  Le feu avait ravagé les planchers et les murs à l'intérieur. Devant l'incendie de Notre-Dame de Paris, le maire d'Issoire Bertrand Barraud a "observé toute la nuit plein de petits détails" qui lui rappellent cette nuit du 5 janvier dernier.

"La vitesse à laquelle le feu s'est propagé aux voûtes, même l'utilisation de l'eau. Nous, c'était la Couze. Eux, c'était la Seine" 

En solidarité, la ville d'Issoire prévoit de proposer une délibération aux élus afin d'aider financièrement la fondation du patrimoine à reconstruire la cathédrale. Comme la ville de Clermont-Ferrand, ce texte sera voté lors du prochain conseil municipal.