Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes

Notre-Dame-des-Landes : les zadistes acceptent de déposer des projets nominatifs

vendredi 20 avril 2018 à 18:02 Par Typhaine Morin, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Au terme d'une réunion en préfecture, à Nantes, une délégation d'occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes a annoncé ce vendredi avoir accepté de déposer des demandes nominatives, comme le demandait le gouvernement. Selon les occupants de la ZAD, 40 projets ont été déposés.

La délégation de zadistes à la sortie de la réunion avec la préfète
La délégation de zadistes à la sortie de la réunion avec la préfète © Radio France - Audrey Dumain

Notre-Dame-des-Landes, France

Les zadistes ont déposé "une quarantaine de fiches" en préfecture, a expliqué ce vendredi un représentant de la délégation des occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, à la sortie d'une réunion avec la préfère de Loire-Atlantique. Parmi ces projets, "25 fiches concernent des projets agricoles, et une dizaine sont para-agricoles, culturelles et artisanales". "On a expliqué que tout est lié", a poursuivi Cyril Bouligand. Sur cette zone c'est une vraie gestion collective du territoire et des activités qui s'entremêlent. Enlever un élément de ce collectif, ça perturbe" l'ensemble. 

"On a fait un pas en avant vers l'Etat", a poursuivi le représentant de la délégation. A l'Etat maintenant de faire un pas en avant. La préfète de Loire-Atlantique, Nicole Klein, avait donné un sursis aux zadistes pour se déclarer en préfecture : jusqu'au 23 avril. 

Par ailleurs, la préfète a rappelé que chaque projet serait examiné "un par un" et que les deux routes principales traversant la ZAD étaient dégagées.