Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Notre-Dames-des-Landes : des habitants du quartier dijonnais des Lentillères sont dans la ZAD

samedi 14 avril 2018 à 9:42 Par Fanny Bouvard et Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne et France Bleu

Une quinzaine d'habitants du quartier des Lentillères de Dijon a rejoint la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, malgré l'expulsion des occupants et les destructions des cabanes. Beaucoup de soutiens arrivent de toute la France pour une grande manifestation samedi à Nantes.

Illustration : Des zadistes pendant l'évacuation jeudi 12 avril.
Illustration : Des zadistes pendant l'évacuation jeudi 12 avril. © Maxppp - Jeremias Gonzalez

Notre-Dame-des-Landes, France

Après avoir manifesté lundi soir à Dijon, une quinzaine de personnes du quartier libre des Lentillères a rallié Notre-Dame-des-Landes cette semaine, en pleine expulsion de la ZAD. La zone a été évacuée et beaucoup de squats détruits mais pour Morgane, l'une des dijonnaise, la mobilisation n'est pas terminée. "Il faut se rendre compte qu'on est encerclé par le dispositif financier et miliaire, et qu'il y a beaucoup de choses à penser, à organiser, en approvisionnement notamment."

Une manifestation ce samedi à 15h à Nantes, avant la reconstruction

"Beaucoup de gens sont présents et de nouvelles personnes continuent d'arriver", confie Morgane, qui n'en est pas à son premier passage dans la ZAD. La plupart vont participer à la manifestation organisée ce samedi après-midi dans le centre-ville de Nantes. Une manifestation très encadrée par les forces de l'ordre. Mais pour Morgane, c'est aussi pour la suite que de nouvelles personnes rejoignent la ZAD. "Aux dernières nouvelles, dimanche il y a un appel à reconstruire, explique-t-elle. C'est une manière de signifier que ça ne peut pas s'arrêter comme ça. [...] Une partie des gens des Lentillères a beaucoup de pratique de construction de maisons, de chantiers et c'est évident que nous serons sur la ZAD dimanche".