Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On nous assassine" : la présidente des campings d'Ardèche réagit à la quarantaine imposée par le Royaume-Uni

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

L'annonce est tombée comme un couperet. Le Royaume-Uni impose à partir de samedi une quatorzaine à tous ceux arrivant de France, des Pays-Bas, de Monaco et de Malte. Les gérants de campings en Ardèche accusent le coup. La présidente du syndicat parle d'une annonce "catastrophique" pour le secteur.

Les campings ardéchois accusent le coup après les annonces de quartorzaine imposées sur le sol britannique.
Les campings ardéchois accusent le coup après les annonces de quartorzaine imposées sur le sol britannique. © Radio France - Pierre Neveux

"On n'est pas un très gros camping et pourtant on a fait 25 annulations dans la foulée [des annonces du gouvernement britannique]", se désole Véronique Chevalier. La gérante du camping du domaine des Ranchisses à Chassiers et présidente de la chambre départementale de l’hôtellerie de plein air s'inquiète de la quatorzaine imposée à partir de ce samedi pour tous ceux qui arrivent de France sur le sol britannique. 

Un climat anxiogène

Alors que le ministre des Transports annonce la présence de 160.000 touristes britanniques sur le sol français, Véronique Chevalier ne remarque pas de départs précipités "mais la question se pose". L'ambiance est cependant très anxiogène selon elle : "On est quand même assez loin de l'Angleterre. Les clients se demandent s'ils partent ou pas maintenant. Il faut qu'ils terminent leurs vacances normalement"

C'est d'autant plus angoissant que la présidente du syndicat des campings de l'Ardèche remarque que les autres nationalités - Néerlandais et Belges notamment - commencent à se poser eux-aussi des questions sur un départ anticipé. Pour elle, le moral "commence à être plombé par ces décisions" alors que la saison est déjà compliquée. 

Véronique Chevalier n'hésite pas à parler de décisions "assassines" : "C'est vrai que le mot est fort mais on nous met dans des décisions qu'on doit gérer très rapidement et économiquement, on doit faire face. On se sent les otages d'une politique économique - sous couvert d'une politique sanitaire - mais les décisions sont prises et à nous gestionnaires d'assumer"

Cette année, la gérante du camping du domaine des Ranchisses a dû faire face à une diminution drastique du nombre de touristes anglais, passés de 20% à 8% après qu'un tour-opérateur britannique a annulé ses réservations dans ce camping ardéchois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess