Société

"Nous conservons une fiscalité et des tarifs parmi les plus bas" : Sacha Briand, grand argentier de Toulouse

Par Jean-Marc Perez, France Bleu Toulouse mardi 28 avril 2015 à 8:55

FBToulouse Sacha Brian adjoint aux finances de Toulouse "rien n'est gratuit"
FBToulouse Sacha Brian adjoint aux finances de Toulouse "rien n'est gratuit" © Radio France - Alban Forlot

Un an après avoir été élu sur la promesse de ne pas augmenter les impôts, Jean-Luc Moudenc, le maire UMP de Toulouse, a annoncé une hausse de 15% des taux d'imposition à Toulouse et dans la Métropole. Augmentation qui s'accompagne de celles de tarifs de services municipaux. L'opposition de gauche crie à la tromperie et demande à la majorité de renoncer à ces hausses.

"Un bilan catastrophique ". Des Verts au PRG en passant par le PS et le PCF, l'opposition de gauche a dressé un tableau très critique d'un an de mandature de Jean-Luc Moudenc à la mairie de Toulouse mais aussi à la présidence de Toulouse Métropole.

Dans le collimateur, tout patriculièrement, la hausse de 15% des taux d'imposition cette année à Toulouse et d'autant - mais répartie sur deux ans - pour la part métropolitaine des impôts locaux. Hausses auxquelles s'ajoutent des augmentations de tarifs de services municipaux comme les CLAE ou les piscines et la fin de la gratuité des cantines scolaires. L'opposition demande solennellement à la majorité de renoncer à ces hausses.

 "Rien n'est gratuit".

Une demande qui n'a aucune chance d'être entendue. Grand argentier de la ville et de la Métropole, Sacha Briand, adjoint aux finances, explique que la situation financière laissée par la précédente municipalité, n'a pas laissé le choix à la majorité. "Nous conservons des tarifs et une fiscalité parmi les plus bas des grandes villes " affirme Sacha Briand.

FBToulouse Sacha Briand " nous conservons des tarifs et une fiscalité parmi les plus bas"