Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"Nous ne voulons pas reconfiner le pays", assure Olivier Véran, sans exclure un confinement localisé

-
Par , France Bleu

Le ministre de la Santé Olivier Véran, invité sur RTL ce dimanche midi, a assuré, "Nous ne voulons pas reconfiner le pays", sans pour autant exclure un confinement localisé.

Olivier Véran lors de son déplacement à Marseille.
Olivier Véran lors de son déplacement à Marseille. © Maxppp - Frederic Speich, POOL

"Nous ne voulons pas reconfiner le pays", a assuré ce dimanche midi le ministre de la Santé Olivier Véran. "On ne projette pas l'option du confinement, a-t-il expliqué, on agit pour l'empêcher, et on demande aux Français d'agir avec nous pour l'empêcher".

Aucune option n'est exclue

Sur l'option de mesures de confinement localisé, comme ce qui s'est fait en Espagne notamment, le ministre de la Santé s'est montré plus réservé et a déclaré que "l'état d'urgence sanitaire localisé peut aller jusqu'à des mesures de confinement, donc on n'exclut aucune option".

"Il y a de nombreux pays autour de nous qui font d'autres choix, qui sont parfois proches des nôtres. Mais nous ne voulons pas arrêter totalement la vie économique, sociale, culturelle, politique, familiale des Français. C'est pourquoi nous prenons des décisions adaptées à la gravité du moment, territorialisées, différenciées", a-t-il insisté.

Olivier Véran a annoncé qu'il sera "amené à présenter dans les tous prochains jours le renforcement de notre stratégie de tests qui va faire la part belle à l'innovation avec d'une part les tests salivaires et d'autre part, ce qu'on appelle les tests antigéniques qui sont des tests rapides". Le ministre précise que "nous pourrons commencer à déployer cela".

Ce dimanche matin déjà, Patrick Bouet, président de l'Ordre des médecins prévenait, "si rien ne change", la France devra affronter, une "épidémie généralisée". Et un collectif de médecins réclamait la mise en place de "mesures drastiques".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess