Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : France Bleu partenaire des Restos du Cœur

"Nous sommes prêts" assurent les Restos du Cœur dans la Loire

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le responsable départemental des Restos dans la Loire, Henri Beaudoin, sur France Bleu à l'occasion du lancement de la 36e campagne des Restos du Cœur.

Une campagne 2020 naturellement à part dans l'histoire des Restos du Coeur
Une campagne 2020 naturellement à part dans l'histoire des Restos du Coeur © Maxppp - Frédérique Chambert

Henri Beaudoin, une 36e campagne qui devrait une nouvelle fois démontrer le caractère de plus en plus vitale de votre organisation dans la société. Vous vous attendez à un nombre de bénéficiaires en hausse ?

C'est la tendance malheureusement avec la pandémie qui touche le pays. L'été n'a pas été dans ce sens là curieusement. En tout cas nous sommes prêts. On a pris les dispositions qu'il fallait, tous les centres ont été équipés comme ils le souhaitaient. Certains ont souhaité une tente ou un barnum pour accueillir les gens à l'extérieur. On ne pourra toujours pas entrer dans les centres vues les conditions actuelles. On ne peut pas se permettre de risquer une contamination dans un centre. Une contamination c'est un centre qui ferme. C'est pas le moment. 

Henri Beaudoin, invité de France Bleu

La distribution est un casse-tête. A part à Roanne où les locaux sont neufs, ailleurs ils sont exigus.. 

Ce sont souvent des locaux mis à disposition gracieusement par les municipalités. Il y a une partie qui nous revient comme l'achat de barnums et là nous sommes aidés par l’État qui joue son rôle. 

La question des bénévoles, de leur âge et de leur vulnérabilité est importante pour les Restos actuellement.

Quand des bénévoles souhaitent se mettre en retrait, ce qui est leur droit, car ils sont à risque nous devons nous débrouiller sans et cela pose un problème supplémentaire. On a des responsables bénévoles qui s'en occupent et qui essaient de recruter d'autres bénévoles. C'est pas simple.

Comment vous sentez vos équipes au moment de débuter cette campagne ?

Je tire mon chapeau à toutes nos équipes. Malgré tout cela ils sont présents, ils répondent à l'appel. Ils sont tous prêts à recevoir les personnes qui ont besoin de nous. Nos 16 centres sont opérationnels ce matin et c'est grâce à cette mobilisation. On parle souvent de "l'armée des bénévoles" et c'est vraiment ça. Des gens qui donnent de leur temps et de leur personne. 

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess