Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nouveau calendrier de déconfinement : les réactions des professionnels dans la Manche

-
Par , France Bleu Cotentin

Les commerces, restaurateurs et lieux de culture de la Manche ont obtenu une vision plus claires sur leur avenir. Ce jeudi, le président Emmanuel Macron a détaillé le calendrier du déconfinement qui s'étendra du mois de mai au mois de juin.

Les attestations de déplacement ne seront plus nécessaires à partir du 3 mai prochain.
Les attestations de déplacement ne seront plus nécessaires à partir du 3 mai prochain. © Radio France - Simon Cardona

Encore quelques jours et semaines à attendre pour de nombreux commerçants. Le président Emmanuel Macron a dévoilé ce jeudi son calendrier du déconfinement, avec un retour progressif à la normale en 4 étapes. Si les commerçants, terrasses, cinéma, théâtre et établissements sportifs pourront rouvrir à partir du 19 mai, l'attestation de déplacement disparaîtra dès le 3 mai.

Les restaurateurs

Fermés depuis fin octobre et le deuxième confinement, les restaurateurs ont obtenu la réouverture de leurs terrasses le 19 mai, avec des tables de 6 personnes maximum. En intérieur, il faudra attendre le 9 juin, toujours avec pas plus de 6 personnes pour manger ensemble. Avant une possible levée totale des restrictions le 30 juin. 

"Tout le monde va être heureux, tant mieux, ça fait plaisir", se réjouit Laurent Jeanne, patron de "La Bodega" à Cherbourg. "Quel soulagement", poursuit Valérie, la dirigeante du bar "Le Drifter". Même s'il va maintenant falloir se préparer à gérer la réouverture.

Les commerçants

Tout comme leurs collègues des bars et restaurants, les commerçants vont pouvoir rouvrir leurs magasins le 19 mai prochain, en respectant un protocole et des jauges strictes. "On peut se reprojeter concrètement sur une date", sourit Florence Kwiatek, présidente de l'association des commerçants de Cherbourg.

Les stocks étant nombreux, d'éventuelles périodes de soldes vont être à l'ordre du jour, afin d'attirer de nombreux clients et de relancer la machine. "Début mai aurait été bien, mais on va se satisfaire de la deuxième quinzaine de mai."

Les cinémas

Les salles obscures ne voient plus la lumière des projecteurs depuis 6 mois également, et le deuxième confinement. Avec les théâtres, elles pourront reprendre du service lors de cette deuxième phase du calendrier, à la mi-mai. "On est heureux de rouvrir, reste quelques interrogations sur le protocole", explique Clément Jodocius, patron du cinémo-viking de Saint-Lô. Une jauge à 35% des capacités de la salle serait dans les cartons.

Clément Jodocius apprécie également le laps de temps qui lui est accordé avant la réouverture. "Il faut 2 à 3 semaines pour relancer un cinéma, c'est donc bien d'avoir été prévenu à l'avance."

Les discothèques

Grandes oubliées de ce calendrier de déconfinement, les boîtes de nuit ne vont pas pouvoir rouvrir avant l'été. Pas même le 30 juin, 4ème et dernière phase de ce processus. "Je suis très en colère", regrette Matthieu Lebrun, patron du Milton, à Baudre, près de Saint-Lô. "Rendez-vous compte, nous sommes fermés depuis mars 2020", poursuit-il.

Je suis désolé pour Olivier Véran, le ministre de la Santé, s'il a été refoulé de boîte dans sa jeunesse

Le gérant s'inquiète également de l'été qui se profile. "Des dirigeants sortis de grandes écoles ne sont pas capables de ne pas reproduire les erreurs de l'été dernier. On va avoir des jeunes partout pour faire des soirées, sans respecter le moindre protocole, alors que nous savons le faire. Je suis désolé pour Olivier Véran, le ministre de la Santé, s'il a été refoulé de boîte dans sa jeunesse", lâche Matthieu Lebrun.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess