Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nouveaux effectifs : une bouffée d'air pour la police et la justice à Limoges

mardi 4 septembre 2018 à 10:43 Par Jérôme Edant, France Bleu Limousin

En cette semaine de rentrée, le tribunal et le commissariat de Limoges ont accueilli de nouveaux affectifs, qui viennent résorber en grande partie le sous-effectif dont souffraient les services judiciaires et la police de Limoges. Mais les syndicats attendent un peu plus.

Le tribunal de grande instance de Limoges a accueilli ses nouveaux magistrats et fonctionnaires ce lundi
Le tribunal de grande instance de Limoges a accueilli ses nouveaux magistrats et fonctionnaires ce lundi © Radio France - Jérôme Edant

Limoges, France

Soulagement au tribunal de grande instance de Limoges. Lors d'une rapide audience solennelle de rentrée lundi, le président et le procureur ont installé dans leurs fonctions plusieurs magistrats et fonctionnaires. Classique dans le jeu des mutations... Mais cette audience revêt un caractère symbolique.

Le parquet au complet, je n'avais pas connu ça !" - Gilbert Emery, procureur de la République de Limoges

Au tribunal de grande instance par exemple, le parquet est enfin au complet après plusieurs années de postes vacants. "Je suis là depuis janvier 2016, et le parquet au complet, c'est une situation que je n'avais pas encore connue !" souligne Gilbert Emery, le procureur de la république de Limoges. "Cela permettra de mieux analyser notre travail et d'en améliorer la qualité" ajoute-t-il.

Les magistrats du siège ont également reçu des renforts, de même que quelques postes de fonctionnaires qui viennent compléter le greffe. De quoi améliorer les délais de justice, qui sont toutefois déjà très bon à Limoges par rapport à la moyenne nationale.

Un soulagement à l'hôtel de police de Limoges

Les effectifs de police sont également renforcés avec l'arrivée de 16 fonctionnaires, dont 12 en tenue et 4 administratifs. "C'est un soulagement, nous allons pouvoir renforcer notre présence" se réjouit la commissaire Alexia Dudognon, directrice adjointe de la police de Limoges. Comme les services de justice, la direction départementale de la sécurité publique de la Haute-Vienne attendait des effectifs supplémentaires depuis belle lurette, suite à des départs en retraite ou des mutations non-remplacés.

"Les policiers en tenue seront affectés essentiellement sur la voie publique pour les patrouilles et les appels police secours" précise la commissaire Dudognon, "mais aussi dans les quartiers sensibles de Limoges dans le cadre de la police de sécurité du quotidien".

Nous n'avons pas le même compte que la direction" - Grégory Hugue, secrétaire régional du syndicat Unité SGP Police FO

Evidemment, les agents voient ces renforts d'un très bon oeil, mais pour les syndicats, le compte n'y est pas. Gregory Hugue, secrétaire régional du syndicat Unité SGP Police FO est affirmatif : "On nous annonce 16 personnels supplémentaires, mais entre les mutations, les renforts dans d'autres services et le personnel administratif,  moi je vous le dis il n'y aura qu'un seul effectif supplémentaire sur la voie publique ! Nous n'avons pas le même compte que le direction" !

Les syndicats attendaient plutôt 25 renforts, un chiffre évoqué, il y a quelques mois, par la direction de la police de Limoges elle-même.