Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nouvel arrêté de péril pour un immeuble du centre ancien de Romans-sur-Isère

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Depuis l'effondrement d'un immeuble en juin 2016, la municipalité de Romans-sur-Isère applique strictement le principe de précaution. Elle a pris ce mardi un arrêté de péril pour un immeuble inoccupé de la rue de Royans. Six habitants des immeubles mitoyens ont été évacués.

La mairie a pris cet arrêté de péril en raison du mauvais état de l'immeuble inoccupé
La mairie a pris cet arrêté de péril en raison du mauvais état de l'immeuble inoccupé - Capture d'écran Google Street View

Romans-sur-Isère, France

C'est un architecte qui effectuait un état des lieux qui a alerté ce mardi le service communal d'hygiène et de santé à propos de cet immeuble privé situé au 15 de la rue de Royans à Romans-sur-Isère. L'inspection a confirmé des éléments inquiétants : toiture en mauvais état reposant sur un mur dégradé et marqué par d'importantes fissures. Planchers et cage d'escalier très dégradés. 

Six personnes évacuées et relogées

Le maire a pris un arrêté de péril imminent pour ce bâtiment inoccupé et ordonné l'évacuation des immeubles voisins situés au 11-13 et au 17 de la rue. Six personnes sont en cours de relogement. La ville va saisir le tribunal administratif pour obtenir la désignation d'un expert qui fera des préconisations pour les travaux de sécurisation d'urgence.

C'est la deuxième fois cette année qu'un tel arrêté est pris à Romans où la ville intervient systématiquement depuis l'effondrement d'un immeuble du quai Chopin en juin 2016 qui avait fait un mort et six blessés.