Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nouvel An : plus de la moitié des Français n'anticipe pas le retour du réveillon

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Selon une dernière étude, neuf Français sur dix indiquent qu'ils boiront de l'alcool mais plus de la moitié d'entre eux n'a pas de solution pour rentrer chez soi dans des conditions de sécurité. À Nîmes, les fêtards assurent qu'ils ont anticipé pour ne pas se mettre en danger.

l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération
l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération © Radio France

Nîmes, France

C'est un produit incontournable de la soirée du Nouvel An : l'alcool. Près de neuf Français sur dix assurent qu'ils en boiront pour fêter le passage à la nouvelle année. Sauf que plus de la moitié d'entre eux ne prévoit pas de solution pour rentrer dans des conditions qui garantissent leur sécurité, selon une étude menée par les associations Prévention routière et Assurance prévention. 

Passer la nuit sur place

Mais à Nîmes, la plupart des Gardois rencontrés jurent être prévoyants. "Je dors chez des amis", lâche Quentin à la sortie d'un supermarché. "De toute façon, on n'a plus le choix maintenant. On n'a pas envie de se tuer", martèle le trentenaire qui va donc laisser sa voiture au garage. 

Ce n'est pas le choix d'Enzo. Pour le Nouvel An, ce Nîmois ira en boîte de nuit et il a prévu de passer la nuit sur la banquette arrière de sa voiture : "Il faut compter sur sa virilité... Faut pas avoir peur du froid", s'amuse-t-il.  Pour éviter ce genre de situation "pas confortable", grimace Thomas, lui, a édicté une règle avec ses amis. "Ils viennent en voiture, mais je récupère leurs clefs pour qu'il ne reprennent pas le volant... On veut éviter le drame."

Désigner un "Sam" pour le retour 

Selon l'étude des associations Prévention routière et Assurance prévention, la question du retour de soirée en voiture concerne 46 % des Français. Et depuis 2009, ils sont de plus en plus nombreux (59 %) à désigner un "Sam" pour conduire. C'est ce qu'ont fait Honaria et ses deux copines qui ont prévu d'aller au restaurant à Nîmes. Et c'est Honaria qui raccompagnera ses amies : "Ça ne me dérange absolument pas de ne pas boire, dit-elle. Ce qu'on veut, c'est passer une bonne soirée sans prise de tête."

Sur les routes, la nuit de la Saint-Sylvestre est l'une des nuits les plus meurtrières de l'année. Dans le Gard, depuis janvier dernier, 53 personnes sont mortes dans un accident de voiture. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu