Société

Nouvelle carte de la pauvreté : Coutras, Sainte-Foy-la-Grande et Gradignan entrent dans le dispositif

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde mardi 17 juin 2014 à 11:47

Vue aérienne de Sainte-Foy-la-Grande
Vue aérienne de Sainte-Foy-la-Grande © Maxppp

CARTE INTERACTIVE. De nombreux quartiers de la Communauté Urbaine de Bordeaux figurent toujours sur la nouvelle carte de la pauvreté. Des poches en zone rurale apparaissent. C'est le cas de Coutras et Sainte-Foy-la-Grande qui pourront bénéficier d'aides spécifiques de l'État.

Cela fait de nombreuses années maintenant que les zones urbaines les plus fragiles bénéficient en France d'aides de l'État. Au fur et à mesure, 2.500 quartiers en France étaient concernés dans quelques 900 communes. Certaines étaient largement contestées comme, en Aquitaine, Biarritz ou Hendaye. Pour éviter des choix partisans, une remise à plat a été décrétée sur la base d'un critère unique : le revenu des habitants . Dans les zones retenues sur la nouvelle carte publiée ce mardi, plus de la moitié de la population vit avec moins de 11.250 euros par an, soit 60 % du revenu médian national.

Ce sont donc 1.300 quartiers situés dans 700 communes qui ont été retenus . Trois-cents communes sortent du dispositif. Une centaine font leur apparition. Parmi elles, Gradignan dans l'agglomération bordelaise, Coutras et Sainte-Foy-la-Grande. La nouveauté, c'est l'arrivée de communes rurales. 

En rouge, les quartiers prioritaires retenus ; en vert, ceux font leur entrée dans la liste (Gradignan, Coutras et Sainte-Foy-la-Grande) ; les épingles bleues représentent les villes sorties de la liste. Zoomez et dézoomez, déplacez-vous dans la carte pour voir plus précisément. Source : ministère de la Ville 

"C'est la réalité de la pauvreté en France, loin d'être cantonnée aux territoires périphériques des grandes villes, qui apparaît ainsi au grand jour." — Najat Valaud-Belkacem, ministre de la Ville

Si la plupart des villes rurales concernées par cette nouvelle carte de la pauvreté ont un nombre d'habitants relativement conséquent comme Dax, Marmande ou Villeneuve-sur-Lot, la Gironde aura la plus petite commune retenue : Sainte-Foy-la-Grande.

"En matière d’habitat, de cadre de vie, de sécurité, ou bien encore de santé ou de dispositifs d’accompagnement à la scolarité, j’appelle les élus locaux à se saisir pleinement de cette bonne nouvelle pour agir rapidement, concrètement, dans l’intérêt économique du Pays Foyen." — Florent Boudié, député PS de la Gironde

Le fait de figurer sur cette nouvelle carte de la pauvreté permet aux communes concernées de bénéficier d'aides spécifiques. Si les fonds du ministère de la Ville sont assez limités (300 millions d'euros), c'est aussi la porte d'entrée vers les aides du programme de rénovation urbaine dont les crédits sont beaucoup plus importants.