Société

Nouvelle carte des régions : vers une fusion Limousin-Aquitaine ?

Par Julie Guesdon, France Bleu Béarn, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde et France Bleu Pays Basque mardi 8 juillet 2014 à 11:28

La nouvelle carte du redécoupage territorial avec une région Limousin-Aquitaine
La nouvelle carte du redécoupage territorial avec une région Limousin-Aquitaine © IDÉ

Après le rejet par le Sénat de la nouvelle carte des régions, les députés débattront mercredi autour d'un nouveau redécoupage. Pas de changement pour la Bretagne, les Pays de la Loire ou la Picardie, seul un rapprochement entre le Limousin et l'Aquitaine est envisagé.

Terminé la région Centre-Poitou-Charentes-Limousin, bonjour la région Limousin-Aquitaine ? Après que le Sénat a rejeté vendredi dernier la proposition de redécoupage territorial, les députés sont invités à examiner mercredi en commission des lois une nouvelle carte des régions.

Dévoilée lundi soir par Carlos Da Silva, le député socialiste rapporteur du texte sur la réforme territoriale, la nouvelle carte propose peu de changements par rapport à la version précédente : seul le Limousin, initialement rattaché au Centre et à la région Poitou-Charentes, est maintenant uni à l'Aquitaine.

"La seule modification qui fasse consensus"

Pour présenter cette carte modifiée, le rapporteur du texte explique avoir "auditionné entre 50 et 100 conseillers régionaux, rencontré des dizaines de parlementaires et discuté avec le gouvernement" . Il s'est ainsi avéré qu'un rapprochement entre le Limousin et l'Aquitaine est "la seule modification qui fasse plutôt consensus" .

Lors de l'annonce du redécoupage, de nombreux élus du Limousin s'étaient exprimés en défaveur d'un rapprochement avec le Centre. Si l'Aquitaine lui est préférée, c'est plutôt pour des raisons économiques. Avec quatre millions d'habitants répartis sur huit départements, le Limousin, moins riche que ses voisins aquitains, tirera davantage profit du regroupement.

Après la suppression de la carte par le Sénat, d'autres modifications étaient attendues, notamment une éventuelle fusion entre les Pays de la Loire et la Bretagne. Quelques heures avant l'examen à l'Assemblée nationale, l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault a publié une tribune en faveur d'une grande région bretonne.

► À LIRE AUSSI

Réforme territoriale : Hollande propose un passage de 22 à 14 régions Régions, départements : la France à l'aube d'un big-bang territorial