Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La Nouvelle Eco : à La Rochelle, une commerçante veut l'annulation de la Cotisation Foncière des Entreprises

-
Par , France Bleu La Rochelle

Propriétaire d'un salon de coiffure à La Rochelle, Sophie Davisseau s'est adressée au maire Jean-François Fountaine pour lui demander l'annulation de la Cotisation Foncière des Entreprises. La communauté d'agglomération refuse au motif qu'elle accorde d'autres aides plus avantageuses.

A La Rochelle, Sophie Davisseau demande l'annulation de la Cotisation Foncière des Entreprises
A La Rochelle, Sophie Davisseau demande l'annulation de la Cotisation Foncière des Entreprises © Radio France - Julien Morceli

Sophie Davisseau gère un salon de coiffure dans le centre-ville de La Rochelle. Elle demande au maire Jean-François Fountaine d'alléger exceptionnellement la Cotisation Foncière des Entreprises. Pour sa part, elle doit régler 1300 euros à la commune, et ce alors qu'elle a très peu occupé ses locaux en 2020.

"J'ai bouffé 14 ans d'économie"

Pour Sophie, l'année 2020 a été catastrophique. Si son salon a survécu, c'est grâce à la trésorerie accumulée au cours d'années plus fructueuses. "J'ai bouffé 14 ans d'économie", déplore-t-elle. Alors elle a écrit au maire de La Rochelle pour lui demander une aide supplémentaire. Un décret du 30 juillet 2020 permet en effet aux collectivités locales de déduire les 2/3 de la CFE. Sauf que Jean-François Fountaine n'a pas encore donné suite à son courrier daté du 16 novembre.

"On a fait bien plus que la CFE"

Pour Jean-Luc Algay, vice-président au développement de l'agglomération de La Rochelle, l'exonération de la CFE n'était pas la bonne solution. La collectivité a ainsi préféré mettre en place un plan d'aide de 10 millions d'euros. Chaque entreprise en difficulté peut bénéficier de 1500 euros par emploi de la part de la Communauté d'Agglomération. L'exonération de la CFE aurait été automatique tandis que les dossiers de demandes d'aides sont validés au cas par cas. Selon Jean-Luc Algay, cette méthode permet d'éviter "les effets d'aubaines" pour les entreprises en bonne santé économique. Le vice-président au développement économique assure qu'une telle mesure permet à Sophie de gagner 6000 euros. "Un bonus de 5000 euros" en comparaison d'une simple diminution de la CFE juge l'élu. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess