Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

Nouvelle éco en Poitou : Le succès "historique" des librairies au mois de décembre

-
Par , France Bleu Poitou

Depuis le deuxième déconfinement les librairies connaissent un succès inédit. A Poitiers, le chiffre d'affaire de certaines d'entre elles a même doublé.

La librairie La Belle Aventure à Poitiers
La librairie La Belle Aventure à Poitiers © Radio France - Manon Derdevet

Les libraires ont particulièrement le sourire ces dernières semaines Depuis leur réouverture début décembre, ils connaissent un succès inédit. Le Syndicat de la librairie française note au niveau national une hausse de 35% de fréquentation en décembre. Une tendance qui se confirme aussi à Poitiers. 

Dans la librairie de Bande dessinées, Bulles d'encres rue de la cathédrale le ballet des clients est incessant et les commandes pour garnir de nouveau les étagères ne s'arrêtent pas. Du jamais vu pour Franck son gérant, "on a fait un très bon Noël. Il y a eu une prise de conscience de la plupart des gens qui fréquentent la librairie et ils se sont précipités chez leurs libraires pour se déchaîner", explique-t-il. "On a fait une fois et demi le chiffre d'affaire qu'on fait d'habitude."

Un chiffre d'affaire doublé par rapport à l'année dernière sur la même période

Même affluence exceptionnelle à la Belle Aventure rue des Grandes Écoles où le chiffre d'affaire a augmenté de 50% par rapport à décembre 2019 . Sa gérante Christine Drugmant n'en revient pas. "Le mois de décembre a été absolument historique, exceptionnel, les mots nous manquent tellement cela a été incroyable, presque invraisemblable. Tellement il y a eu de fréquentation malgré les contraintes de jauges", s'enthousiasme la libraire.

Les clients ont également changé leurs habitudes de lecture. "On voit un retour massif vers la littérature de "grand fond". Des textes forts, puissants, de Dostoïevski, tous les grands textes, la poésie, les lecteurs ne viennent pas chercher de la distraction", conclut-elle.

Les librairies, un refuge pendant la fermeture des lieux culturels

Pour les libraires, ce phénomène est aussi en partie la conséquence de la fermeture des autres lieux culturels. Pour Franck à la librairies Bulles d'encres, la lecture est un refuge pour beaucoup de clients. "Les cinémas et les salles de concert sont fermées, qu'est ce qu'il nous reste à faire ? On lit ! L'argent qui n'a pas été dépensé pendant les vacances et dans les sorties habituelles se retrouve sur les étagères des bibliothèques", analyse le libraire.

Des clients soucieux aussi d'aider leurs libraires selon Christine Drugmant à La Belle Aventure. "Quand ils ont compris que des lieux comme celui-ci étaient menacés de disparition, ça les a totalement affolés et donc ils sont venus nous soutenir massivement."

Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage - Henri Michaux issue de Tranches de savoir

La libraire inquiète par la perspective d'un future troisième confinement mais elle veut rester confiance. Selon elle, la devise de sa librairie "ne désespérez jamais, faites infuser davantage" est plus actuel que jamais d'actualité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess