Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Deuxième manifestation en trois jours sur le perron du Val-de-Grâce

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Paris

Comme samedi, environ 150 personnes se sont rassemblées ce lundi devant l'hôpital militaire à Paris. A l'appel de l'association Droit au Logement elles demandent la réquisition des locaux pour y installer des mal logés.

L'association Droit au Logement à nouveau mobilisée devant le Val de Grâce à Paris
L'association Droit au Logement à nouveau mobilisée devant le Val de Grâce à Paris © Radio France - Faustine Calmel

L'association Droit au logement se mobilise de nouveau. Ce lundi après-midi, environ 150 personnes ont manifesté devant l'ancien hôpital militaire du Val-de-Grâce, boulevard de Port Royal dans le Vème arrondissement de Paris. Elles réclament la réquisition de l'ancien hôpital militaire et rappellent à Emmanuel Macron sa déclaration, fin juillet. Le Président de la République avait alors déclaré qu'il ne voulait "plus personne dans les rues d'ici la fin de l'année". 

Pour beaucoup il s'agit aussi de dire qu'après les voeux du chef de l'Etat, les associations entendent maintenir la pression, et réclamer que les promesses non tenues le soient enfin.

Ce serait une bonne nouvelle pour les Français que le président de la République dise: 'J'ouvre le Val de Grâce pour les sans-abris' et commence à tenir sa parole, qu'il n'y ait plus personne à la rue" - Jean-Baptiste Eyraud, porte parole du DAL 

Samedi déjà les militants du Droit au Logement avaient pu s'introduire dans l'enceinte du Val de Grâce. Ils en avaient été évacués une fois la nuit tombée.

Choix de la station

France Bleu