Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nouvelle polémique autour de la marche des fiertés à Tours

mercredi 13 juin 2018 à 18:09 Par Xavier Louvel, France Bleu Touraine

Les affiches polémiques de la marche des fiertés à Tours ont disparu des panneaux municipaux. L'association LGBT se dit surprise par cette décision. La mairie assure elle que la campagne avait été prévue jusqu'au 11 juin. Cette décision "n'est en rien liée" à la polémique dit la mairie.

L'affiche de la marche des fiertés à Tours a fait réagir de nombreuses associations de catholiques
L'affiche de la marche des fiertés à Tours a fait réagir de nombreuses associations de catholiques - Centre LGBT de Touraine

Indre-et-Loire, France

La cinquantaine d'affiches de la marche des fiertés à Tours (ex-gay pride) prévue le samedi 16 juin n'est plus visible sur les panneaux de la ville. Les affiches ont été enlevées par les équipes de la mairie, et remplacées par d'autres du musée du compagnonnage. Cette décision a soulevée l'indignation de SOS Homophobie. 

Décision indigne et homophobe. Association SOS Homophobie

L'association y voit une décision de la mairie suite à la polémique née de cette affiche. On y voyait en grosses lettres : "PMA, un droit un choix". Juste à côté, un christ barbu qui tient dans ses bras un bébé. L'affiche a été sévèrement critiquée par certaines associations catholiques. 

La mairie assure de son côté avoir respectée la durée de l'affichage sur les panneaux municipaux. La campagne était programmée "du 4 au 11 juin" écrit la mairie. "Une autre campagne de communication était prévue pour le musée du compagnonnage"

En aucun cas, ce retrait n’est en lien avec le contenu de ladite affiche et pour ceux qui voient en cela un geste homophobe, il convient d’apprécier cette démarche dans le contexte de l’ensemble des actions entreprises par la Ville dans son soutien à la Marche des fiertés depuis plus d’une dizaine d’années - Christophe Bouchet, maire de Tours

Pour autant, sur twitter, les critiques ont fusé toute la journée, pour dénoncer cette décision. 

extraits de commentaires publiés sur twitter après l'annonce de la fin de la campagne de la marche des fiertés à Tours - Aucun(e)
extraits de commentaires publiés sur twitter après l'annonce de la fin de la campagne de la marche des fiertés à Tours - Capture d'écran @Twitter