Société

Nouvelle vie pour les bancs de l'école de Hargarten-aux-Mines

Par Marie Rouarch, France Bleu Lorraine Nord dimanche 20 juillet 2014 à 10:27

Les bancs de Hargarten-aux-Mines ont progressivement quitté le préau de l'école du village
Les bancs de Hargarten-aux-Mines ont progressivement quitté le préau de l'école du village © Radio France - Marie Rouarch

La municipalité de Hargarten-aux-Mines a décidé de renouveler le mobilier des trois classes de l'école primaire du village. Mais impensable de jeter les vieux bancs, sur lesquels des générations d'habitants de la commune ont usé leur fond de culotte ! Ils ont été offerts à la population, qui est venue les retirer, ce samedi.

La peinture est écaillée, les tablettes parfois un peu abîmées... Mais ces bancs d'écoliers ne font pas leur âge, loin de là : ce mobilier plus que quinquagénaire, la municipalité de Hargarten-aux-Mines a décidé de le remplacer. Mais comme le confie Adrien Decker, adjoint au maire, "ça aurait été pêché de les mettre à la déchetterie, alors on a décidé de les donner" . Et ils se sont écoulés comme des petits pains, ce samedi : quarante bancs entreposés sous le préau de l'école, qui ont rejoint, un à un, qui un jardin, qui un salon, qui une mezzanine. Leur succès a été tel, qu'il a fallu établir quelques règles : un banc par famille, pas plus, pour pouvoir satisfaire un maximum de personnes !

Il faut dire que plusieurs générations d'habitants de ce village proche de Creutzwald, se sont assis, du CP au CM2, sur ces bancs. Ils représentent à eux seuls plusieurs petits morceaux de l'histoire de la commune et de sa population. L'histoire d'Huguette et de Pascal par exemple. Ils étaient assis l'un à côté de l'autre il y a plus de quarante ans, à leur entrée en CP. "Mais ce n'était pas encore comme dans la vraie vie, on ne s'aimait pas" , lance Huguette dans un sourire. Pourant, aujourd'hui, ils sont mari et femme, et ce sont leurs petits enfants qui vont maintenant à l'école au village. Des petits enfants âgés de 4 et 6 ans qui n'ont pourtant pas connu ces bancs de l'école primaire. Mais ils pourront en profiter, pour faire leur cahier de vacances, dans la cour de leurs grands-parents.

Huguette et Pascal se sont rencontrés sur les bancs de l'école primaire de Hargarten-aux-Mines

"Ils me paraissaient beaucoup plus grands quand j'étais en CP !"

Parmi les heureux propriétaires d'un de ces bancs "vintage", Corinne, secrétaire de mairie à Hargarten. Elle arbore un large sourire en redécouvrant les tables d'école de son enfance. "C'est drôle, ces bancs me paraissaient immenses quand j'étais en CP, et maintenant, ils ne sont plus si grands que ça !", s'étonne-t-elle. Corinne s'installe sur l'un d'eux. Et les souvenirs affluent : "Ca me rappelle le CP. Et toujours la même copine à côté de moi. Il fallait que nos affaires soient bien rangées sous la table..." Corinne désigne un banc : une fois rafraîchi, il rejoindra la mezzanine de sa maison, avant de servir aux enfants, plus tard. 

Et l'histoire de ces bancs, elle se retrouve aussi gravée sous les tablettes, parmi quelques chewing-gums. "A+J" accompagné d'un petit coeur pour le banc qui rejoindra le salon de Claude et Sandra. Deux initiales qui garderont leur mystère...

 

Le reportage de Marie Rouarch à Hargarten-aux-Mines