Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Société

Menaces téléphoniques : retour à la normale dans les lycées parisiens

jeudi 28 janvier 2016 à 11:26 - Mis à jour le jeudi 28 janvier 2016 à 15:00 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Les élèves de six lycées parisiens ont été mis à l'abri ce jeudi matin à la suite de menaces. Comme il y a deux jours, la police a dû intervenir pour sécuriser les lieux. Ce jeudi après-midi, les cours ont pu reprendre normalement. Le Parquet a ouvert une enquête.

Lycée Charlemagne à Paris
Lycée Charlemagne à Paris © Maxppp

Paris, France

Les lycées parisiens victimes d'une série d'appels anonymes. Mardi, six établissement prestigieux de la capitale avaient  été perturbés par des appels anonymes faisant état d'alertes à la bombe. Bis repetita jeudi matin avec de nouveau six lycées qui ont fait l'objet de menaces par téléphone. Des menaces, mais pas des alertes à la bombe précise le rectorat. Conséquence : pas d'évacuation ce jeudi mais des mesures de sécurité et de confinement prises dans les lycées Charlemagne, Condorcet, Hélène Boucher, Louis-Le-Grand, Victor Hugo et Passy-Saint-Honoré. Charlemagne, Condorcet et Louis Le grand avaient déjà été appelés mardi. Les policiers étaient venus faire des vérifications mais ils n'avaient trouvé aucun colis suspect.

Le Parquet de Paris a ouvert une enquête pour menaces de destruction, enquête confiée à la Sûreté territoriale de Paris.

Les élèves des cinq lycées concernés ce jeudi par des menaces ont été mis à l'abri selon des consignes de sécurité prévues par chaque établissement.