Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nouvelles restrictions à Paris et petite couronne : "il faut protéger les plus fragiles" pour le Dr. Kierzek

-
Par , France Bleu Paris

Le nouveau tour de vis annoncé à Paris et petite couronne mercredi soir va "relativement loin", estime l'urgentiste Gérald Kierzek sur France Bleu Paris ce jeudi, mais la priorité c'est de "protéger les plus fragiles" et de retrouver les "super-contaminateurs".

Les salles de sport devront fermer à partir de samedi à Paris et en petite couronne.
Les salles de sport devront fermer à partir de samedi à Paris et en petite couronne. © Radio France - Ruddy Guilmin

La bataille contre l'épidémie de coronavirus n'est pas gagnée. La hausse des contaminations jour après jour commencent à avoir un impact sur les hôpitaux dans la région qui sont en "forte tension" selon le ministre de la Santé. 

A partir de samedi, interdiction d'être plus de 10 dans les parcs, et les espaces publics, fermeture des gymnases et des salles de sport, limitation des grands rassemblements à 1000 personnes. Et les bars devront fermer à 22h dès lundi. Des mesures pour tenter de limiter les interactions sociales valables pour Paris, la petites couronne et dix autres grandes villes de France, désormais placés en zone d'alerte renforcé.

Ces mesures "vont relativement loin. Ça re-penche du coté du sanitaire", estime le médecin Gérald Kierzek, urgentiste à l'Hôtel-Dieu à Paris, invité de France Bleu Paris. Mais ces mesures sont-elles efficaces ? _"_Je voudrais de la pédagogie et de la simplicité pour que ce soit tenable sur le long terme", répond l'urgentiste qui ne juge pas forcément nécessaire la fermeture des salles de sport et des gymnases "à condition qu'elles soient aérées". 

La priorité, c'est de "protéger les plus fragiles", martèle l'urgentiste. A ce stade, aucune restriction n'a été prise pour les Ehpads, hormis la réservation des visites. 

Autre point à corriger pour Gérald Kierzek, "il faut cibler les clusters, on ne sait toujours pas qui contamine qui en ville." Et il faut se pencher sur le problème des "super-contaminateurs". "Dans les transports, il y a probablement 80% des personnes qui ne contaminent pas même si elles portent le Covid en elle. 20 % des personnes qui contaminent sont des super-contaminateurs. Et on n'arrive pas à les cibler."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess