Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : de nouvelles restrictions, quels sont les centres commerciaux concernés en Côte-d'Or?

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Bourgogne

A partir de demain dimanche, les centres commerciaux non alimentaires d'une surface supérieure à 20.000 mètres carrés seront fermés. C'est l'une des mesures annoncées hier par le premier ministre Jean Castex. En Côte-d'Or, plusieurs centres pourraient être concernés. On fait le point.

Dans le tram à l’arrêt du centre comercial Toison d'Or
Dans le tram à l’arrêt du centre comercial Toison d'Or © Radio France - Stéphanie Perenon

Se donner "encore une chance d'éviter le confinement". C'est le message du gouvernement après les annonces surprises de Jean Castex, ce vendredi 29 janvier 2021. Le premier ministre a tenu un point presse à l'issue du conseil de défense sanitaire, pas de reconfinement mais de nouvelles restrictions. Parmi elles, la fermeture des centres commerciaux non-alimentaires, de plus de 20.000 mètres carré, qui pourraient concerner trois centres en Côte-d'Or.

Dans l'attente de précisions

En Côte-d'Or, le centre commercial de la Toison-d'Or et ses 56.000 m2 est clairement concerné par cette annonce. Mais comment cette fermeture va-t-elle se dérouler ? C'est la grande interrogation également au centre, Grand Quetigny et ses 47.000 m2. "On est pendu aux décisions qui vont arriver" explique son directeur technique, Thierry Pavese. 

Dans les magasins du centre commercial Grand Quetigny aussi c'est la grande interrogation. La direction du magasin Intersport a organisé une réunion ce samedi matin pour anticiper au maximum. Sa directrice, Caroline Martin "s'attendait à un confinement, et on se retrouve avec des mesures étranges. [...] En tout cas, ç'a a été brutal", souffle-t-elle. Maintenant, elle dit penser plus "aux salariés pour les prochains semaines."

Chômage partiel à venir ?

A Grand Quetigny, l'autre grande question ce matin c'est de savoir s'il faudra mettre au chômage partiel les salariés de la sécurité et du ménage. Quid également des magasins de vente à emporter, ceux qui vendent des boissons ou de la nourriture, pourront-ils rester ouverts ou pas ? 

"On va pas se mentir, on est parti pour que tout le monde soit au chômage partiel", déplore Caroline Martin, gérante des magasins Intersport de Quetigny et Chenôve qui regroupent 32 salariés. "De toute manière, on en parlait depuis le début de la semaine." La durée de ces fermetures a été précisée par Bercy, et sera de quatre semaines au minimum. Ce dimanche l'enseigne IKEA annonce sur son site internet, sa fermeture mais propose un service, "Cliquez et emportez", sans contact.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess