Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nouvelles tensions entre la ville d'Avignon et le Grand Avignon à cause de voies cyclables

mardi 12 mars 2019 à 16:58 Par Daniel Morin, France Bleu Vaucluse

On le sait, les relations sont loin d'être cordiales entre la ville d'Avignon et le Grand Avignon. Elles ne sont pas prêtes de s'améliorer après les déclarations de l'élu en charge de l'environnement. Il accuse l'agglomération de manquer à ses obligations en matière de voies cyclables.

Fabrice Martinez-Tocabens l'élu d'Avignon en charge de l'environnement après sa conférence de presse dans le salon de réception du Maire
Fabrice Martinez-Tocabens l'élu d'Avignon en charge de l'environnement après sa conférence de presse dans le salon de réception du Maire © Radio France - Daniel Morin

Avignon, France

Décidément, les relations ne s'arrangent pas entre la ville d'Avignon et la communauté d'agglomération du  Grand Avignon. En cause cette fois, la non réalisation par le Grand Avignon d'aménagements réservés aux cyclistes à l'occasion des travaux du tramway et des futurs bus Chron'hop. Pour la ville centre, le Grand Avignon "n'assume pas ses responsabilités légales et n'a aucun projet communautaire sérieux en matière de déplacements doux." C'est Fabrice Martinez-Tocabens, le conseiller municipal délégué à l'environnement, qui a donné la charge en conférence de presse tenue en mairie d'Avignon. Le Grand Avignon assure que les décisions prises sont conformes à la réglementation en vigueur. 

L'élu a annoncé que la ville prendrait ses responsabilités en aménageant et en finançant une voie verte séparée (à double sens) sur l'avenue Monclar, une véloroute sur l'avenue de la Trillade en direction de la Croix Rouge ainsi que sur la contre-allée nord de la Rocade. Un réseau dédié de trois kilomètres pour un budget de 2,5 millions d'euros environ.  

L'élu s'en est pris également à Jean-Marc Roubaud, le président du Grand Avignon, qu'il juge "trop politicien, pas assez attentif à la ville centre et éloigné des enjeux du vélo pour des questions générationnelles". À la question "Vous parlez au nom de qui ?" posée par des journalistes, il répond sans détour _: "Considérez que c'est une charge de Madame le maire !"  _Fermez le ban.  Jean-Marc Roubaud réagit en dénonçant l'attaque "d'une équipe municipale aux abois qui va dans le mur en klaxonnant !"

Sur la charge de la ville d'Avignon contre le Grand Avignon, les précisions de Daniel Morin

Fabrice Martinez-Tocabens : "le Grand Avignon refuse d'assurer ses compétences"

Fabrice Martinez-Tocabens : "le vélo ne parle pas au président Roubaud"

Jean-Marc Roubaud : "je n'ai pas de leçon à recevoir de cette équipe aux abois."

Jean-Marc Roubaud : "la ville d'Avignon prend le Grand Avignon pour un distributeur personnel de billets"