Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Noyades : 600 morts l'été dernier en France

-
Par , France Bleu

La baignade est de plus en plus dangereuse, si l'on en croit l'enquête de Santé Publique France, publiée mardi. Les noyades accidentelles ont augmenté de 30% par rapport à l'enquête précédente de 2015. Entre le 1er juin et le 30 septembre 2018, il y a eut six cents noyades mortelles.

Noyades: près de 600 morts entre le 1er juin et le 30 septembre 2018
Noyades: près de 600 morts entre le 1er juin et le 30 septembre 2018 © Maxppp - JC Tardivon

L'agence nationale de santé publique publie Santé Publique France publie mardi les résultats de son enquête sur les noyades de l'été 2018, réalisée par questionnaire auprès des services de secours (pompiers, Samu-Smur, etc.) de juin à septembre. Résultat : une augmentation de 30% de noyades accidentelles, à la mer, dans les cours d'eau ou les piscines

600 morts en quatre mois

Les conditions météorologiques de l'été 2018, classé par Météo-France comme le deuxième été le plus chaud depuis 1900, ont vraisemblablement entraîné une augmentation du nombre de baignades. Entre le 1er juin et le 30 septembre 2018, le nombre de noyades accidentelles (lié a une intervention des secours) s'élève à 1 649, soit une augmentation de 30% par rapport l'enquête précédente de 2015. Un quart de ces noyades accidentelles ont été suivies d'un décès. Ainsi 600 personnes sont mortes par noyade en France sur la période.

Les adultes se noient en mer, les enfants en piscine

Les départements qui enregistrent le plus de noyades sont ceux ayant une façade maritime. Le Var, les Bouches-du-Rhône, la Gironde, l’Hérault et les Pyrénées-Orientales concentrent à eux seuls prés d'une noyade sur trois. Les noyades se produisent principalement en mer (44%), puis dans les piscines (31%) et dans les plan d'eau (22%). 

Les noyades en mer concernent principalement des adultes à partir de 45 ans, celles en piscine des enfants de moins de 6 ans, et celles dans les cours d'eau des adultes entre 25 et 44 ans. 

L'âge moyen des personnes qui se noient est de 22 ans et 5 mois pour l’ensemble des noyades accidentelles et de 51 ans et 6 mois pour les noyades accidentelles suivies de décès. Les circonstances sont le plus souvent liées à un malaise dans 20% des cas.

Un enfant peut se noyer dans 20 cm d’eau

Tous les professionnels insistent sur la nécessité de ne pas laisser les petits sans surveillance. Et de les sortir de l’eau dès les premiers signes de fatigue. Si les systèmes de sécurité, les alarmes, les bouées restent indispensables, ils ne remplaceront jamais la présence d’une grande personne. "Cela vaut également pour les enfants un peu plus grands, 8, 9, 10 ans… À tout âge, ils doivent pouvoir être entendus par un adulte qui se trouve à proximité", conseille le docteur Chabernaud cité dans le journal Le Parisien/Aujourd'hui en France. Il rappelle qu’un enfant peut se noyer dans 20 cm d’eau, en quelques minutes, sans faire de bruit. Comme pour les capitaines de soirée, nommez un adulte capitaine de baignade. Son rôle sera de s’assurer que tout va bien.