Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nucléaire : l'ASN donne un premier feu vert au fonctionnement des réacteurs après 40 ans

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

L'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a rendu ce jeudi son avis général sur le modèle de réacteur 900 MW, ceux installés à Cruas en Ardèche et Tricastin dans la Drôme. Elle ouvre la voie à une poursuite de fonctionnement au-delà de 40 ans. Mais chaque réacteur doit passer son contrôle technique.

La centrale nucléaire de Cruas Meysse en Ardèche
La centrale nucléaire de Cruas Meysse en Ardèche © Radio France - Stéphane Milhomme

L'Autorité de sûreté nucléaire a rendu, ce jeudi 25 février, un avis générique sur le modèle de réacteur 900 MW. C'est ce modèle qui est installé à Cruas, en Ardèche, et Tricastin, dans la Drôme. L'ASN a fait une première analyse, EDF a promis d'importants travaux pour renforcer la sûreté des installations et un premier rapport a été soumis à la consultation du public début décembre. 

Plus de 1200 commentaires du public

Plus de 1200 commentaires ont été faits en un peu moins de deux mois. Certains semblent militants et posent plus la question de l'arrêt définitif des réacteurs. D'autres sont plus techniques et s'interrogent, par exemple, sur la résistance des centrales aux agressions extérieures : le séisme du Teil du 11 novembre 2019 a été cité.

Avec tous ces éléments, l'Autorité de sûreté nucléaire a affiné son analyse et ses demandes à l'exploitant EDF. Elle confirme l'avis donné dans son rapport initial : en théorie, moyennant travaux, ce modèle de réacteur peut fonctionner au-delà des 40 ans.

Des inspections au cas par cas

Mais chacun des réacteurs doit ensuite, un par un, passer son contrôle technique. Ces visites décennales vont s'échelonner jusqu'en 2031 en France. Le réacteur 1 de Tricastin a déjà été inspecté. La décision spécifique de l'ASN sur son sort est attendue cette année. Les contrôles sont en cours sur le réacteur 2.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess