Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Société DOSSIER : "Nuit Debout"

Nuit debout à Dijon : les militants des Lentillères sont très investis

lundi 11 avril 2016 à 10:36 Par Christophe Tourné et Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

Après Paris, Rennes, Nantes, Toulouse, Lyon ou Bordeaux, Dijon a aussi eu une Nuit Debout ce samedi soir place Wilson. Parmi les participants, il y avait de nombreux militants du collectif des Lentillères

Dijon, France

Sur son tracteur un jeune homme retourne la terre d'un petit champ destiné à la production de légumes. Il est quasiment midi ce dimanche et autour du besogneux laboureur, les militants émergent peu à peu du sommeil. La plupart d'entre eux ont participé la veille à la « nuit debout » place Wilson à Dijon. Comme Cédric, 32 ans, qui a pu évoquer la lutte, le long combat contre cet éco-quartier voulu par la mairie.

« Des actions, on en a fait de plein de formes différentes. Des rassemblements, des distributions de nourriture dans la rue, des manifestations, mais on fait aussi vivre le lieu ici, on le retape, on construit, on s'imagine s'organiser ensemble, développer une vie de quartier, lancer des jardins en culture... , on construit un quartier en fait, le quartier des Lentillères ! »

Ces militants ont un point commun: ils s'opposent au bétonnage de « ces bonnes terres maraîchères ». Benjamin 30 ans est l'un des historiques des Lentillères. Il est là depuis 6 ans et vit dans une cabane.

« En gros cela a été pensé comme une réappropriation de terres sans vraiment penser la suite à ce moment là. C'était plutôt au début une action symbolique et le temps et les idées faisant, ça a fini par donner un vrai quartier dans la ville, qui essaie de vivre par lui même, un peu en dehors des pouvoirs publics. »

Les militants des Lentillères se disent apolitiques et se réfèrent dans leur manière de combattre aux zadistes qui s'opposent à l'aéroport de Notre Dame des Landes.

Le reportage de Thomas Nougaillon avec les militants des Lentillères à Dijon